Les jeux en bois passent sur les tablettes Apple avec Marbotic, start-up bordelaise

Ses jouets en bois sont diffusés en exclusivité dans les Apple Store. Marbotic, petite start-up bordelaise, met de la technologie là où on ne l’attend pas : dans les lettres en bois qui ont amusé vos grands-parents

Avant, c’était jouets en bois ou tablette pour s’amuser. Bref l’austère éducatif ou le ludique un peu vide. D’où les conflits de générations à Noël. Avec Marbotic, ça peut être bois ET tablette. Et ça marche : en ce mois de novembre 2018, la start-up bordelaise s’est offert une vitrine de luxe avec la distribution exclusive de son dernier né dans tous les Apple Store du globe : « Apple, c’est l’écrin idéal pour un produit technologique innovant » reconnaît Camille Beaumont, directrice du marketing de la petite entreprise (10 salariés).

Un résultat obtenu grâce à l’adaptation en lettres minuscules de son jeu d’apprentissage de l’écriture en majuscules (smart letters) parce que les anglo-saxons, contrairement aux Français, apprennent à écrire en petit avant de passer à la majuscule. Et ce smart letters, c’est un peu la bonne idée qui réconcilie les parents et les enfants. D’autant qu’en plus, comme c’est du ludo-éducatif, ça donne tout de suite bonne conscience.

Le principe est simple : « Les enfants apprennent mieux quand ils manipulent quelque chose » mais en même temps, les écrans les hameçonnent comme autant de petits poissons. Marbotic a donc conçu un jeu où les lettres en bois doivent être posées sur un écran tactile qui les reconnaît et traduit oralement les phonèmes qu’elles représentent.

Électricité statique pour l’écran tactile

Le principe technique est tout simplement l’exploitation du système d’électricité statique qui est utilisée pour les écrans tactiles : un écran tactile fonctionne avec l’électricité statique du corps qui est transmise à l’application qui en décrypte le mouvement grâce au doigt qui s’y promène. Avec smart letters, c’est pareil malgré le bois (qui n’est pas conducteur). La poignée de la lettre est en métal (donc conductrice) et elle est reliée à travers le bois aux trois picots qui sont sous la lettre et qui ont un agencement spécifique à chaque lettre. L’application de Marbotic reconnaît donc chaque agencement grâce à l’électricité transmise via la poignée.

Les picots situés sous les lettres sont différents à chaque lettre : l’appli les détecte et les transpose en sons

ADN ludo-éducatif

Conçu pour les 3-6 ans, smart letters est le produit phare de Marbotic et a nécessité trois ans de recherche et développement avant de voir le jour. Il s’accompagne de son équivalent mathématique (smart numbers) qui permet d’apprendre à compter et à calculer (addition et division seulement) en posant deux chiffres sur l’écran qui dit alors leur somme. Rapidement, Marbotic est sorti du marché purement français « parce que le territoire n’est pas assez grand pour les produits innovants » mais reste attaché à l’aspect ludo-éducatif : « Ce qui est déclinable, c’est de créer d’autres objets avec la même technologie. Mais le côté éducatif, c’est notre ADN. »

Avec le succès de ses premiers produits, Marbotic apprend davantage à multiplier qu’à diviser.