Toilettes intelligentes : la technologie scrute vos excréments

Les projets de toilettes intelligentes se multiplient. Elle veulent veiller à votre santé et n’attendent de vous qu’un petit effort. Mais avec l’arrivée dans ce secteur de deux poids lourds venus mettre le nez dans vos selles, l’analyse excrémentielle pourrait passer la vitesse supérieure. A vos marques ?

Ah non, même là, il n’y a plus moyen d’être tranquille cinq minutes ! Si vous vous sentez traqué par le progrès, ça ne va pas s’améliorer puisqu’il va vous poursuivre jusque dans les toilettes. Rien moins que le MIT et l’Agence Spatiale Européenne (ESA) travaillent ensemble à venir surveiller vos selles.
Un peu façon « lever du roi » à l’époque de Louis XIV mais au lieu d’avoir un médecin qui les renifle et disserte sur leur consistance, ces toilettes intelligentes nommées « FitLoo » seront bardées de capteurs qui détecteront certaines maladies à un stade précoce. Elles vous préviendront sur votre smartphone, voire carrément en vous dénonçant auprès de votre médecin généraliste.

Papier toilette changeant

La technologie existe déjà dans la station spatiale internationale où les urines des spationautes sont analysées pour prévenir tout risque de maladie avant qu’elles ne se déclarent. Là, c’est normal : les urgences sont parfois un peu longues à arriver à 350 km de haut. Il existe aussi des tests automatiques mesurant les quantités de glucose ou de certaines protéines dans les urines. Cela peut ainsi prévenir l’apparition du diabète ou de certains cancers.

A Stanford, où l’on se penche aussi pas mal sur les cuvettes, on a mis au point un papier toilette qui change de couleur (heu… c’est à dire que… oui bien sûr qu’il change de couleur). Selfie style : si vous le prenez en photo avec votre smartphone, l’appli peut vous dire si vous avez une infection urinaire ou quelques autres maladies.

La bataille des toilettes

Mais la bataille fait rage autour des toilettes parce que si le MIT et l’ESA cherchent un constructeur qui voudrait bien s’associer à eux pour lancer leur Fitloo, d’autres sont déjà sur le créneau.

Au Japon par exemple, où l’on a une passion assez singulière pour les lieux d’aisance, les toilettes intelligentes existent déjà. Elles sont actuellement plutôt branchées « confort » que santé : chauffage du siège, jets d’eau et séchage à air à volonté. Mais deux entreprises leader ont aussi lancé des sièges qui mesurent l’indice de masse corporelle, le taux de protéines, de sucres…
La petite start-up espagnole S-there travaille elle aussi à la conception de toilettes intelligentes qu’elle espère mettre sur le marché d’ici 2020.

ToiLabs, à San Francisco, a mis au point ses propres toilettes, plutôt spécialisées dans la détection des maladies digestives (colites chroniques, maladie de Crohn…). Ça fait quoi de savoir que tant de monde attend derrière la porte de vos toilettes ?

Dans tous les cas, si jamais les toilettes vous annoncent que vous êtes enceinte alors que vous vous appelez Roger, ce n’est plus du ressort du plombier…

 

Jean Luc Eluard