Trois éco-gestes pour la plage

Qui n’a jamais pesté en découvrant une plage jonchée de détritus en tout genre en fin de journée ? Pour éviter d’en rajouter toujours plus, il est urgent d’adopter (au moins) trois éco-gestes lors de vos vacances en bord de mer.

Ah les vacances ! Vous en avez rêvé toute l’année et vous voilà à la terrasse d’une paillotte, les pieds dans le sable, un cocktail à la main. Les yeux dans le bleu, vous vous apprêtez à siroter en toute quiétude votre mojito quand votre bouche rencontre un objet incongru… une paille en plastique ! Bientôt interdite, comme l’ensemble des plastiques à usage unique, elle est hélas encore quasi incontournable. Pourtant il est d’ores et déjà est possible de la remplacer ou… de s’en passer.

1- Vive les pailles… réutilisables

En 2017, 272 pailles et touillettes ont été retrouvées dans le golfe de Gascogne ou les cours d’eau s’y jetant dans le cadre des Initiatives Océanes coordonnées par la Surfrider Fondation. Sans compter 270 couverts en plastiques et 1141 gobelets plastiques. De fait, 78,2 % des déchets collectés dans ce cadre de cette campagne, sont des objets à usage unique. Alors cet été, (ré)agissez en adoptant une paille réutilisable et en ayant toujours avec vous des couverts ou des contenants réutilisables pour les pique-niques de fin de journée.

2- Adoptez une gourde pour l’été

Après adopteunmec.com la tendance est aujourd’hui à adopteunegourde… Abandonner la bouteille en plastique à usage unique au profit d’une gourde est un geste simple, mais redoutablement efficace. « La bouteille est l’un des dix déchets que l’on retrouve le plus sur les plages » soupire Rémi Touja, concepteur de l’application Ocean’s Zéro. Avoir une gourde avec soi « permet de réduire considérablement la consommation moyenne de bouteilles d’eau (73 bouteilles par an et par européen actuellement). En plus on trouve facilement des fontaines publiques ou des points d’eau potable dans les villes…» Donc, plus d’excuses… bidon.

En 2017, 1678 bouteilles en plastique et 2650 bouchons ont été collectées dans le Golfe de Gascogne.  Bilan Environnemental 2017 – Surfrider Fondation

3- Ramassez vos déchets…

80 % des quelques 10 millions de tonnes de déchets qui finissent chaque année dans les océans viennent… du continent.  Il faut donc veiller à ne rien laisser derrière soi. « L’idéal est de ramener ses propres déchets chez soi et de les trier, suggère Rémi Touja, car les poubelles de plage débordent souvent et leur contenu se retrouve alors immanquablement dans l’eau ».

Pour pallier à ce problème, la municipalité d’Hossegor vient d’ailleurs d’annoncer la suppression de poubelles sur deux de ses plages afin de responsabiliser les citoyens. Tout l’été, des cendriers de plage seront aussi mis à disposition des fumeurs, afin qu’ils évitent de jeter machinalement leurs mégots de cigarette. Un geste qui n’a rien d’anodin quant on sait qu’un mégot (déchet très polluant) met 12 ans à se dégrader…

La plage est un espace public dont chacun profite. Respectons le et profitons de l’été pour changer (un peu) nos habitudes.

Alexandrine Civard-Racinais

 

Ocean’s Zéro, une appli pour préserver l’océan

Apprendre les bons gestes pour réduire les déchets susceptibles de terminer dans les océans tout en s’amusant, tel est l’objectif d’Océan’s Zéro, une application développée pour les smartphones par la Surfrider Fondation. Il s’agit de relever 25 défis « simples à réaliser » qui sont autant d’éco-gestes à mettre en place et à poursuivre tout au long de l’année. « Le but est d’initier le premier pas qui est souvent le plus difficile à faire », souligne Rémi Touja, concepteur de cette application déjà adoptée par 56 000 usagers, essentiellement des femmes, âgées de 18 à 35 ans, depuis novembre 2018.
Et vous ?