Réchauffement climatique : la reforestation est-elle (vraiment) la solution ?

Le reboisement ou la plantation massive d’arbres serait-elle la solution miracle pour atténuer les effets des changements climatiques et limiter la hausse des gaz à effet de serre ? C’est ce qu’affirme une étude parue dans la prestigieuse revue Science. Mais de nombreux experts en doutent.

Planter près d’un milliard d’hectares d’arbres dans le monde constituerait l’«instrument le plus efficace et le plus économique» pour combattre le changement climatique, à en croire les rédacteurs d’une  étude parue en juillet dernier dans la revue Science. A condition d’agir vite ! Mais une telle promesse semble trop belle pour être vraie…

La solution miracle n’existe pas !

La reforestation* ou l’afforestation* font effectivement partie des solutions susceptibles de produire des effets à long terme préconisées par le GIEC. Mais les rédacteurs du rapport sur « Changement climatique et sol », rendu public début août 2019, attirent l’attention sur le fait que les forêts ne stockent pas indéfiniment du CO2. Si le reboisement fait partie des options les plus intéressantes pour lutter contre les changements climatiques « Cette solution (doit) être implémentée avec modération (pour ne pas entrer en compétition avec d’autres usages de la terre) et de concert avec un ensemble d’autres préconisations ».

Une affirmation contre-productive

Présenter le reboisement comme la solution miracle est en outre totalement contre-productif, aux yeux de Duncan Mac Laren (Lancaster University, Ecosse). Dans un article repris fin août sur le site français The Conversation, ce chercheur écossais estime ainsi que « promettre un retrait facile et économique du CO2 dans le futur, réduit les chances que du temps et de l’argent soient investis aujourd’hui dans la réduction des émissions ». De telles promesses pourraient aussi inciter les décideurs publics à ne pas remettre en cause le modèle existant. Modèle qui a pourtant largement fait la preuve de ses limites aux yeux de nombreux experts et scientifiques.

L’arbre qui cache la forêt ?

« Si les incitations à la reforestation comme à la captation du carbone sont précieuses, les arbres et la réponse technologique ne devraient pas porter à eux seuls le fardeau de la lutte contre le changement climatique », estime le chercheur. Et de conclure : « Cela exige d’enclencher dès à présent une action politique de réduction d’émissions pour engager la transformation des économies et des sociétés. » Reboiser est donc l’une des solutions envisageables pour lutter contre le changement climatique, mais ne peut être présenté comme une solution miracle. L’arbre ne doit pas cacher la forêt de transformations et d’actions complémentaires à mettre en œuvre pour relever le défi qui nous attend.

Alexandrine Civard-Racinais

Mots clés

Reforestation : Plantation d’arbres dans le but de repeupler une surface déboisée par l’homme.

Afforestation : Plantation par l’homme d’arbres dans le but de repeupler une surface longtemps restée déboisée, ou n’ayant jamais été connue comme telle.