Pourquoi a-t-on des lèvres ?

« Que vous avez de grandes oreilles… De grands yeux… De grandes dents… » Stop ! Et les lèvres dans tout ça ? Un peu vite oubliées tant elles font partie de notre tête, comme le nez au milieu de la figure. Pourtant, c’est bien ce qui distingue les mammifères des autres espèces.

Petites, larges, pulpeuses, elles doivent bien avoir une fonction, tout de même. Sans lèvres, on ne pourrait pas parler. Cela donne déjà tout leur sens aux lèvres car elles permettent d’articuler et donc de participer à la formation de mots à  partir du son qui sort de la bouche. D’ailleurs, le travail de diction porte souvent sur la manière de bouger les lèvres. Et les plus entraînés d’entre nous peuvent lire sur les lèvres tant elles forment les mots. Entre ces deux paragraphes, tentez de parler sans  bouger les lèvres, la bouche juste ouverte.

Oui, c’est très difficile, le phrasé est monocorde et bon courage pour vous faire comprendre, car il vous manque les consonnes et voyelles dites labiales. Le rôle de communication des lèvres ne s’arrête pas là. Elles permettent de comprendre la grande palette d’émotions : plaisir, bonheur, peur, angoisse, colère… On s’en sert aussi pour faire passer un message à notre interlocuteur sans mot dire. Elles ont aussi, chez nous autres mammifères, un rôle de séduction qu’il ne faut pas négliger. Forcément, c’est le premier contact physique intime jusqu’aux rapports les plus charnels. Et, plus prosaïquement, elles servent aussi à  retenir les aliments… Là aussi, c’est grâce aux muscles développés de cette partie de chair qui peuvent soit serrer soit détendre les lèvres supérieure et inférieure. Et, au  début de notre vie, elles permettent le réflexe de succion pour la tétée.

Alors prenez soin de vos lèvres car elles n’ont pas de protection comme la peau. Elles se dessèchent très vite sans couverture hydrolipidique. Les lécher régulièrement est donc aussi instinctif que conseillé.

Et, de fait, il ne faut pas négliger leur exposition au soleil.  C’est d’ailleurs une zone où les cancers de la peau sont nombreux. Du fait de cette absence de protection, c’est le tout premier symbole du vieillissement, avec des rides pouvant apparaître chez les quadragénaires.