Dernières news sur le front du Coronavirus : enfin isolé mais Wuhan est-il l’épicentre ?

Cette semaine, on consacre l’actu en bref sur le coronavirus. Le bilan quotidien qui occupe les esprits masque souvent des actus à retenir sur cette épidémie. Origine, animal, pandémie, mis en culture, voici le tour des dernières infos

 

1- Le marché de Wuhan ne serait pas l’épicentre !

Nous savions tout juste placer Pékin et Shanghai sur une carte mais nous sommes pourtant devenus incollables sur la prononciation de Wuhan. Cette ville de Chine centrale située à 1000 kilomètres de la mer de Chine est devenue la plus célèbre au monde. Et son marché aussi, considéré comme l’origine de l’épidémie de ce coronavirus 2019-nCoV.

Le marché avait tout pour séduire : une concentration de personnes, de mouvements, et la probabilité que le virus vienne d’animaux vendus sur les étals. Sauf que… les experts chinois commencent à remettre en question cette origine. Pourquoi ? Sur la quarantaine de premiers cas confirmés, 14 n’avaient pas de relation avec le marché. Dans ce cas, un malade aurait pu contaminer les clients du marché.

2- Quel animal est-il à l’origine ?

L’origine animale du virus reste discutée comme le rappelle Sciences et Avenir  : « Des travaux de l’Académie chinoise des sciences affirment que les chauve-souris en sont la source. Des recherches contredites dès le lendemain de leur publication par une deuxième étude parue, elle dans le Journal of medical virology et qui cite le serpent comme « coupable » ».

3- Une urgence mais pas une pandémie

En attendant, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a finalement décidé de classer jeudi 30 janvier le virus comme « urgence de santé publique de portée internationale ». En revanche, elle affirme ce mardi 4 février : « actuellement, nous ne sommes pas en situation de pandémie. Nous sommes dans une phase d’épidémie avec de multiples foyers ». L’inquiétude demeure forte pour les pays qui ne sont pas en mesure de lutter contre la propagation.

4- Le coronavirus mis en culture par l’Institut Pasteur

Le centre de santé français Institut Pasteur a réussi à mettre en culture ce 2019-nCoV à partir de prélèvements effectués sur les cas français. C’est une avancée scientifique majeure car cela va permettre de mieux le connaître et donc de lutter efficacement contre ce nouveau coronavirus.  « Cet isolement viral ouvre la voie à de nouvelles approches diagnostique, thérapeutique et prophylactique (prévention) » explique l’Institut identifié par l’OMS comme l’un des laboratoires référents pour ce coronavirus.
Par ailleurs, selon l’AFP ce mercredi 5 février, l’Institut Pasteur de Dakar, reconnu par l’Union africaine comme l’un des deux centres de référence en Afrique sur le 2019-nCoV, « reçoit en fin de semaine des experts de 15 pays du continent afin de les préparer à faire face à la maladie ».

Alexandre Marsat

Image par Michal Jarmoluk de Pixabay