Actu en bref… le coronavirus sauve les animaux, des kits hygiéniques gratuits, etc.

Si vous avez raté les infos scientifiques les plus marquantes ou étonnantes, Curieux.live vous offre une séance de rattrapage

 

Les animaux sauvages sauvés par le coronavirus

Les conséquences du coronavirus covi-19 sont décidément multiples. On connaissait le ralentissement économique, le débat sur la délocalisation des productions, ou encore la baisse des ventes de la bière Corona… Mais la crainte du virus a un effet inattendu très positif. Les animaux sauvages suspectés de transmettre des virus (pangolin, chauve-souris, serpents) pouvant se transformer en pandémies connaissent enfin un peu de répit.

C’est notamment le cas du pangolin, une espèce en voie de disparition pourtant recherchée pour sa chair et ses écailles utilisées par la médecine traditionnelle chinoise. Le gouvernement chinois a interdit le 24 févier la vente et le commerce des espèces sauvages qui pourraient être responsables de la transmission des animaux à l’homme du coronavirus.

Une mini-lune en orbite de la Terre

D’un diamètre de 2 à 3,5 mètres, une mini-lune a été découverte mi-février.  C’est le CSS (Catalina Sky Survey) qui a réalisé cette observation. Ce programme de la Nasa « chasseur » d’astéroïdes positionné dans l’Arizona révèle que cette mini-lune est en orbite de la Terre comme sa très grande cousine la Lune. Pour le Centre des planètes mineures, cela ferait même pas moins de trois années que ce minuscule morceau de roche est en orbite terrestre. Comme le rappelle Sciences et Avenir : « en 2006, un objet baptisé RH120 2006 avait fait une ronde de 18 mois autour de notre planète, avant de finir éjecté sur une orbite plus standard ». Alors aussitôt vu, aussitôt parti ? Bonne route à cette mini-lune.

Des tampons et serviettes hygiéniques distribués gratuitement à l’Université Bordeaux-Montaigne

Au moment où le parlement écossais vient de voter la gratuité des « protections périodiques » féminines, l’Université Bordeaux-Montaigne passe aussi un cap. Avec le Crous Bordeaux aquitaine, elle a décidé d’offrir des kits hygiéniques gratuits avec serviettes et tampons (bio) dans le cadre de l’opération « Réglons ça » pour lutter contre « la précarité menstruelle ».
Allez une prise de conscience supplémentaire et on verra peut-être enfin des distributeurs de kits hygiéniques dans les toilettes…

Alexandre Marsat

Image par PIRO4D de Pixabay