3 actus (positives) sans coronavirus

Si vous avez raté les infos scientifiques les plus marquantes ou étonnantes, Curieux.live vous offre une séance de rattrapage

Visitez Pompéi et Herculanum en étant confiné

Vous avez lu tous les articles sur le coronavirus et votre bibliothèque n’a plus de nouveautés pour vous… Alors visitez Pompéi et Herculanum. Comment cela est-ce possible alors que vous êtes confinés et que l’Italie subit de plein fouet l’épidémie de Covid-19 ? Virtuellement bien sûr !
Les deux sites archéologiques les plus célèbres au monde fermés au public pour cause de virus ont décidé de publier sur les réseaux sociaux des vidéos permettant de se balader dans les rues des deux cités romaines.
La première vidéo est une visite guidée (en italien) suivie d’autres vidéo et photos publiées chaque jour sur le compte Facebook. On peut ainsi admirer le travail d’un restaurateur sur une mosaïque de la maison du labyrinthe.
Le site archéologique d’Herculanum a eu la même idée avec pour guide le directeur Francesco Sirano.

Le site Geo.fr propose de visiter en ligne 10 musées à travers le monde.

Le retour des bisons en… Suisse

Le mammifère mythique des grandes plaines américaines est de retour en Europe ! Après avoir disparu des forêts européennes malgré de nombreuses tentatives de réintroduction à l’état sauvage ces derniers siècles, les derniers bisons sauvages ont disparu dans les années 1920. Le travail de sauvegarde mené par le Groupe pour la préservation du bison européen  permet de restaurer pas à pas l’espèce européenne. C’est ainsi que les Suisses peuvent admirer cinq bisons en forêt de Suchy, tout près du Doubs.

A Découvrir sur National geographic

Le mystère révélé des… bombes à eau

En période de confinement et de beau temps, quoi de mieux que de faire courir vos enfants (dans le jardin) avec des bombes à eau ? Visiblement, c’est aussi le passe-temps de chercheurs qui viennent de publier une étude scientifique sur le sujet.

Le Monde qui dévoile cette recherche cite Pierre-Thomas Brun, le responsable de l’équipe issue de la célèbre université américaine de Princeton qui s’est penchée sur le sujet. Très sérieux, il explique : « Il y avait peu d’articles sur ce sujet alors que cette situation de fluide enfermé dans une membrane est très fréquente, que l’on pense aux outres antiques ou à nos cellules biologique ».

La conclusion de nombreux essais de bombe à eau, lancée parfois à 100 km/heure par les scientifiques ? « Une bombe à eau explose car le contenant élastique est plus rempli que son volume initial. La membrane est donc déjà tendue avant l’impact et ce dernier finit en quelque sorte le travail jusqu’à la rupture ». Hum hum… Vous ne regarderez plus jamais les bêtises de vos enfants de la même manière. Un prix Nobel de physique se cache peut-être derrière ces petits blagueurs.

Alexandre Marsat

Image par and-kulak de Pixabay