Des actus (positives) sans coronavirus : naissance de faucon pèlerin sur un balcon à Pau, etc.

Si vous avez raté les infos scientifiques les plus marquantes ou étonnantes, Curieux.live vous offre une séance de rattrapage

1- Des oisillons faucon pèlerin naissent sur un balcon à Pau

La nature revient en ville avec le confinement mais surtout la tranquillité et la diminution de pollution atmosphérique et sonore. A Pau, ce retour ne se fait pas en demi-mesure… La LPO Aquitaine nous apprend que trois faucons pèlerins sont nés dans une jardinière. Oui, oui, une jardinière, vous savez ce pot de fleur allongé. Une jardinière perdue dans un parc en haut d’un arbre pour que la maman rapace y fasse son nid ? Non, une jardinière sur un balcon d’un appartement et ce au 9ème étage d’une résidence. Le confinement du résident doit être assez fantastique.

Les trois oisillons sont nés ces derniers jours, les 9 et 10 avril. La LPO qui se fait écho de cette incroyable naissance fait témoigner le propriétaire : « Le couple observé est le même depuis plusieurs années, le mâle est borgne et donc facilement reconnaissable. Le mâle a commencé à regarder de près la jardinière, puis à y installer progressivement son nid ».

Il n’a pas fini d’admirer les oisillons et leurs parents. Pour eux, le confinement peut durer… « Les oisillons passeront environ cinq semaines dans le nichoir avant de prendre officiellement leur envol et chercher un nouveau territoire. Le couple, sédentaire, va probablement se reproduire dans le quartier l’année prochaine », explique la LPO.

2- Une exceptionnelle naissance de takin en Auvergne

Côté humain, il y aura peut-être un babyboom lié à ce confinement mais les animaux, eux n’ont décidément pas attendu pour se reproduire ou donner naissance. Il faut dire que pour une fois, on les laisse tranquilles… Les naturalistes sont aux anges et ont observé avec gourmandise la naissance d’un bébé takin au parc animalier d’Auvergne. Ce caprin se trouve à l’état sauvage au Bhoutan, dans l’Himalaya et à l’ouest de la Chine. Les takins apprécient la solitude de la haute montagne où ils vivent en troupeaux. Menacée d’extinction, cette naissance en captivité est une excellente nouvelle pour l’espèce. Et c’est la première fois qu’une femelle takin donne naissance à un bébé en France.

Pour découvrir en photos le bébé et sa maman, rendez-vous sur la page Facebook du Parc animalier, spécialisé dans les espèces de montagne :


Alexandre Marsat

Image par Kevinsphotos de Pixabay