Alimentation, courses, nettoyage : les gestes à adopter pour limiter le risque d’attraper le Covid-19

Faut-il chauffer son pain et cuire ses aliments pour détruire le virus ? Le vinaigre d’alcool supprime-t-il les germes sur les emballages ? L’Anses a examiné, sur la base des données scientifiques disponibles, les possibilités de transmission du SARS-CoV-2 par les aliments. Voici ses recommandations.

 

Quelles précautions prendre en rentrant de ses courses ?

D’abord, durant ses achats, il est recommandé de ne pas se toucher le visage (ou, mieux, de porter un masque). De retour chez soi, se laver les mains. Ensuite, prudence car : les emballages ont pu être contaminés par des mains souillées lors de leur manipulation par une personne infectée (via les doigts, éternuements…) et le virus peut survivre plusieurs heures sur du carton, du plastique… Par conséquent, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) recommande d’essuyer les emballages avec un essuie-tout à usage unique humidifié. S’il ne s’agit pas de produits frais (bouteilles, conserves…), vous pouvez aussi les laisser reposer dans un coin quelques heures (3 heures suffiraient selon l’Anses) avant de les déballer.

Pour les aliments qui se conservent au réfrigérateur, retirez, quand cela est possible, les suremballages (carton des yaourts, film plastifié entourant les crèmes liquides…). Nettoyez-les avec un papier essuie-tout à usage unique humidifié avant de les ranger. Lavez-vous à nouveau les mains juste après.

Faut-il forcément cuire ses fruits et légumes, son pain ?

Aujourd’hui, aucune donnée scientifique ne laisse penser que le virus peut nous contaminer par voie digestive. Toutefois, la possibilité d’infecter les voies respiratoires lors de la mastication d’un aliment contaminé ne peut être totalement exclue. Quoi qu’il en soit, si vous êtes malade, ne cuisinez pas pour les autres membres du foyer !

Après un achat, avant de consommer les fruits et légumes ou de les cuisiner, lavez-les bien à l’eau potable. N’utilisez pas de désinfectant comme l’eau de javel ou de détergent : vous risqueriez une intoxication. L’utilisation de vinaigre blanc pour rincer ses fruits et légumes n’est pas utile : il n’a pas d’action virucide. Ensuite, essuyez les aliments avec un essuie-tout à usage unique afin d’éliminer d’éventuelles particules virales. Peler les fruits et légumes consommés crus permet aussi de réduire les risques.

Quant aux légumes qui se mangent cuits, lavez-les à l’eau potable puis cuisez-les à 70°C à cœur : cela permet de détruire le virus SARS-CoV-2 potentiellement présent (il est sensible à une température de 63°C pendant 4 min.). Enfin, pour le pain, les risques sont limités : sa pâte est cuite à haute température, ce qui élimine le virus ; les boulangers et autres professionnels de l’alimentaire sont formés et pratiquent les règles d’hygiène (lavage des mains et/ou port de gants pour servir, utilisation d’un sac pour ranger le pain…). Le risque de transmission est négligeable, il n’est donc pas nécessaire de chauffer son pain.

L’Anses met en revanche en garde contre un autre risque, peut-être plus grand, qui nous guette : celui d’intoxications alimentaires (un tiers des toxi-infections alimentaires déclarées surviennent à domicile). En cause : des aliments mal conservés, pas assez cuits, contaminés au moment de leur préparation…Vigilance !

Florence Heimburger

Surfaces potentiellement contaminées : comment les nettoyer ?

Sacs des courses posés au sol, Smartphone, clés de voiture et poignées de porte souillés… La liste des surfaces vectrices possibles de transmission du virus à désinfecter est longue. Comment faire ? L’Anses répond : « Les produits ménagers usuels (savons, détergents, etc.) permettent de [les] nettoyer (…). Si vous recourez à l’eau de javel, l’utiliser avec précaution car ce produit est fortement caustique pour la peau, les muqueuses et les matériaux. Le téléphone (…), les claviers d’ordinateur, les tablettes tactiles, les poignées de portes (…) doivent être décrasser avec un produit adapté : des lingettes désinfectantes compatibles avec le nettoyage des écrans tactiles, un essuie tout imbibé d’alcool à 70° (70%) pour les matériaux compatibles… ».

 
Image par StockSnap de Pixabay