Vélo électrique : une start-up bordelaise développe des batteries durables

Dans le « monde d’après », les déconfinés veulent circuler écolo, économique et surtout au grand air ! Grâce aux batteries durables développées par la start-up bordelaise Gouach, le vélo électrique va devenir le moyen de transport le plus en vogue dans les grandes villes

Devant l’engouement pour le vélo, l’opérateur de véhicules en libre-service, Pony, s’associe avec le Bordelais Gouach pour équiper ses flottes avec des batteries nouvelle génération. 500 batteries 100% Made in France sont en cours de fabrication. Un test grandeur nature se fait en ce moment même sur Bordeaux.

La batterie Gouach, le maillon fort de la chaîne (de vélo) !

Le hic du vélo électrique, c’est sa batterie. Une empreinte carbone catastrophique, une faible durée de vie, un recyclage quasi inexistant et coûteux… Gouach s’est attaqué à cette problématique : « Nous déprogrammons l’obsolescence. Avec notre système, chacune des cellules peut être remplacée et devient un consommable. Nous les garantissons 10 ans quand les batteries classiques ne durent en moyenne que deux ans », explique Alexandre Vallette, le CEO de cette jeune pousse.

Fini de jeter le bébé avec l’eau du bain

« La vérité se cache là où ça pue ! En fouillant dans nos poubelles, j’ai constaté qu’en moyenne 72% des cellules des batteries jetées étaient en parfait état ! Imaginez la quantité de métaux-rares qui les composent et que nous dilapidons », s’indigne Alexandre.  Sur les batteries classiques, les cellules chimiques lithium-ion, l’équivalent de nos piles, sont soudées. Impossible de les remplacer. Pour éviter ce gâchis, nos recycleurs associés ont inventé la batterie démontable qui diminue de plus de 50% l’empreinte carbone.

Une batterie intelligente

Mais nos experts vont plus loin. Les batteries Gouach sont équipées d’une carte numérique en étages, qui permet de ne remplacer que la partie abîmée et d’ajouter différentes fonctionnalités. Multi compétente, elle gère à la fois la consommation, l’autonomie et détecte l’origine de la panne. En mode « longue vie », la programmation bloque la charge avant qu’elle n’atteigne les 100%, et la préserve ainsi d’une usure prématurée.

Ça promet, Gouach a de l’énergie en barre à revendre ! Les 9% d’utilisation du vélo fixés par le gouvernement pour 2024 semblent être juste au bout de ces nouvelles pistes (re)cyclables…

Sophie Nicaud

 

UNE BATTERIE CLASSIQUE
est constituée de cellules chimiques et d’une carte électronique
Les cellules sont connectées tête-bêche jusqu’à la carte électronique formant une chaîne. Une batterie est donc forcément fragile car chaque maillon est critique.
D’autre part, les cellules s’usent au cours des cycle de charge et de décharge, ce qui se traduit par une perte de capacité et donc d’autonomie. Crédit : Gouach

UNE BATTERIE RENOUVELABLE
qui accepte la fragilité des batteries et y répond :
contre les pannes
avec une carte électronique évoluée et robuste garantie 10 ans et permettant le diagnostique de la batterie.
contre l’usure
avec la possibilité de changer les cellules et d’activer le mode « longue vie » pour faire durer les cellules dans le temps. Crédit : Gouach

 

Image par Albrecht Fietz de Pixabay