Des actus (positives) : des glaçons en porcelaine, sites aborigènes immergés, radio de jeunes pour les Ehpad

Si vous avez raté les infos scientifiques les plus marquantes ou étonnantes, Curieux.live vous offre une séance de rattrapage

1- Des glaçons en porcelaine de Limoges pour les apéros de cet été !

A Limoges, on fait de la porcelaine mais aussi des glaçons. Est-ce à dire que la capitale du Limousin est plus chaude que le reste de la France ? Non, en fait à Limoges on fabrique des glaçons en porcelaine ! Décidément la porcelaine est partout. L’innovation vient de Biopythos dont Curieux vous avait présenté les œufs de vieillissement en porcelaine pour le pineau. Appelé Icepearl, ces « glaçons » rond comme des balles ping-pong contiennent un gel accumulateur de froid. Et les experts des boissons se frottent déjà les mains : on peut refroidir son verre sans y voir fondre l’eau du glaçon. Vous ne pleurerez plus toutes les larmes de votre corps quand votre belle-mère plongera un glaçon dans votre blanc ou rosé grand cru…

2- Archéologie : des sites aborigènes de 6000 ans découverts au large de l’Australie

On a l’habitude de situer le peuple aborigène en Nouvelle-Guinée. C’est juste et incomplet ! Remonter ses origines, c’est aussi retracer l’histoire de l’Australie il y a déjà 65.000 ans quand les aborigènes seraient arrivés en Australie. A cette époque, le niveau de la mer étant de 60 mètres en-dessous du niveau actuel,  la Nouvelle-Guinée communique alors avec l’actuelle Australie. Ils s’y installent avant que l’île-continent soit séparée de la Nouvelle-Guinée il y a 10.000 ans. Des traces d’habitation des aborigènes ont alors disparu sous l’eau. Des traces que viennent de découvrir des archéologues et dont ils publient l’étude dans la revue Plos One.  Sciences et Avenir rapporte qu’ils ont identifié « à 160 mètres au large et 2,5 mètres de profondeur, les deux premiers sites préhistoriques sous-marins en Australie. Situés dans l’archipel Dampier, un groupe d’îles situés au large de la ville de Dampier, à l’ouest du pays, ils sont figés dans ces fonds marins peu profonds depuis au moins 7.000 ans ».

3- Une radio de jeunes pour les retraités lancée à Bordeaux

On ne cesse de vanter l’intérêt de la mixité intergénérationnelle mais il est plus compliqué de la mettre en place. Alors à Bordeaux, Valentin Hughes et ses camarades étudiants ont décidé de passer à l’action en pensant aux résidents des maisons de retraite isolés dans leur chambre en lançant Radio Libellules pour eux. Télérama qui met en avant cette initiative explique qu’elle est diffusée via Radio Campus-Bordeaux et sur le site http://radiolibellules.resantevous.fr/. « On parle plutôt champignons et VTT, on lit Zola et La Fontaine, et on écoute aussi bien Bourvil que le dernier titre de la jeune chanteuse Pomme. » A lire ici.

Alexandre Marsat

Image par Gerald Lobenwein de Pixabay