Pourquoi faut-il se protéger du soleil ?

En partenariat avec « Sud Ouest », Curieux vous donne rendez-vous chaque semaine avec une « Petite leçon de sciences ». Aujourd’hui, le soleil

1- Tous égaux devant le soleil ?

Voilà 15 minutes que vous êtes étendu sur la plage et votre peau est rouge comme si elle avait fait un aller-retour sur le barbecue… Vous détestez votre voisin de serviette qui non seulement est bronzé au début de l’été et ne semble pas craindre le soleil. La faute au phototype de votre peau. C’est votre signature cutanée qui détermine votre résistance au soleil. Une part de votre héritage familial…

Classé de 0 à 6, on peut la déterminer par la couleur de vos cheveux, celle de votre peau, le tout confirmé par les coups de soleil et le type de bronzage. Le 0, rare, est réservé aux albinos, le 6 aux personnes de couleurs noires. Entre les deux, les personnes de type méditerranéen (5) ont la peau mate, bronzent rapidement et subissent rarement des coups de soleil. De l’autre côté, les personnes rousses (1) à la peau laiteuse qui attrapent ipso facto des coups de soleil en bronzant très peu.

2- Pourquoi le soleil est-il dangereux ?

On le recherche autant qu’on le craint pour avoir le teint hâlé et répondre (malgré nous ?) aux normes de l’esthétique. On redoute les coups de soleil mais on oublie trop souvent que le bronzage est une réponse de la peau à l’agression du soleil. Ou plutôt de ses UV. Ces rayonnements ultraviolets sont tout simplement délétères pour le corps si on y est trop exposé.

Le soleil peut provoquer immédiatement une insolation, le fameux coup de chaleur, avec maux de tête, nausées, frisson, vertige. Il faut alors immédiatement s’hydrater et consulter un médecin notamment pour les plus jeunes et les plus âgés. Des ophtalmies sont aussi observées. C’est un coup de soleil sur les yeux avec paupières gonflées, yeux rouges et troubles de la vision passagers.

Et une exposition régulière au soleil va « fragiliser » la peau. Elle perd son élasticité et vieillit plus vite. Les taches et les rides prennent place. Cette kératose solaire va permettre la naissance de cellule précancéreuse.

3- Vrai du faux : les peaux noires n’ont rien à craindre !

La mélanine présente en plus grande quantité pour les peaux mates ou noires les protègent mieux des coups de soleil et de ses effets. Pour autant, des coups de soleil peuvent apparaître à cause d’une forte exposition où les UV les plus forts passeront la barrière de la peau.

4- Le teint hâlé, signe de beauté ?

Le beau surfeur ou la belle surfeuse à la peau bronzée, cliché séducteur qui perdure. Le teint hâlé est synonyme de santé. Et surtout de beauté : le bronzage donne-t-il un bel aspect et gomme-t-il les imperfections ? Comme tout ce qui est esthétique, c’est une question de goût et de couleur, variable d’un continent à l’autre et d’une époque à l’autre.

Jusqu’au XIXe siècle les nobles et bourgeois se couvraient pour ne pas bronzer et se badigeonnait même de blanc de céruse puis du talc. Pourquoi ? Prendre des couleurs signifiait que l’on travaillait aux champs. Mais l’arrivée de la révolution industrielle et des chemins de fer ont développé les bains.

Être bronzé prouvait alors que l’on avait la bourse pour s’adonner aux bains. Les goûts et les couleurs…

Alexandre Marsat