Le faucon pèlerin, rapide guépard du ciel

Le faucon pèlerin est l’oiseau le plus rapide du monde. Grâce à la disposition de son plumage et à d’ingénieuses adaptations, ce rapace diurne est capable de fondre sur ses proies à des vitesses vertigineuses.

Véritable guépard du ciel, le faucon pèlerin se nourrit d’autres oiseaux (pigeons, corbeaux, vanneaux, étourneaux…), capturés presque exclusivement en vol. Taillé pour la chasse, ce rapace est capable de fondre sur ses proies en se laissant tomber comme une pierre, ailes plaquées au corps, plumes rectrices (queue) serrées.

Un équipement adapté

« Cet oiseau est parfaitement outillé pour faire son métier de chasseur » note Mathieu Sannier, chargé de mission Biodiversité à la LPO. Son corps massif et fuselé est recouvert d’un plumage serré, compact, hermétique, et relativement rigide. « Chacune de ses plumes est reliée à un muscle ! Le faucon pèlerin peut ainsi resserrer ou déplacer ses plumes pour accélérer ou freiner sa trajectoire » lors de ses attaques en piqué.

Un frelon dans les narines !

Dans sa thèse de doctorat vétérinaire* soutenue en 2004 à l’ENV Toulouse, Vincent Roinac a passé en revue les particularités adaptatives du faucon. Une excroissance osseuse, appelée frelon, est ainsi présente au centre de ses narines. « Pendant le piqué à haute vitesse, cette excroissance entretient une turbulence évitant à l’air de s’engouffrer dans les poumons, et permet donc à l’oiseau de respirer ».

389,46 kilomètres/heure. C’est la vitesse atteinte en piqué par Frightful un faucon pèlerin élevé depuis sa naissance par le fauconnier et parachutiste Ken Franklin. Et ce record enregistré en 2005 n’est peut-être pas le dernier.

Des vitesses vertigineuses

En piqué oblique, le faucon pèlerin atteint 200 km/h et certains auteurs assurent que ce rapace est capable de dépasser les 250 km/h.  Si la vitesse réelle atteinte par ce rapace en piqué reste sujette a controverse, de telles performances n’en sont pas moins impressionnantes pour un oiseau pesant moins d’un kilo !

Alexandrine Civard-Racinais

Photo d’ouverture : Daniel Godinou / LPO

* « Adaptation du vol à la prédation chez certains oiseaux pêcheurs et chasseurs », 2004.

 

La Gironde, nouveau berceau du faucon pèlerin

En France, Le faucon pèlerin se répartit de manière quasi ininterrompue à l’est d’une ligne reliant les Ardennes au Pays basque. L’espèce est également présente dans les Pyrénées, les Alpes et le Massif central, avec à l’ouest, de belles populations dans le Lot et la Dordogne (environ 40 couples). En Nouvelle-Aquitaine, les Pyrénées-Atlantiques attirent chaque année 50 à 100 couples. Depuis au moins deux ans, l’un de ces couples nidifie dans une jardinière installée sur le balcon d’un habitant de la ville de Pau. Un lieu très en hauteur pour remplacer les escarpements vertigineux où il s’installe habituellement. Depuis 2019, la Gironde fait également partie de ses berceaux puisqu’un couple a choisi de pondre dans un vieux nichoir installé sur un silo à grain de Bassens. Une première ! Moins de 200 couples sont recensés en Nouvelle Aquitaine.