Des actus (positives) : L’invention d’une prothèse de cerveau, vikings bruns, cave antique à Saintes

Si vous avez raté les infos scientifiques les plus marquantes ou étonnantes, Curieux.live vous offre une séance de rattrapage

1- Une rare cave antique découverte à Saintes

Quand certains s’allongeaient sous le sable chaud du littoral atlantique, l’archéologue Jean-Philippe Baigl, lui, creusait sous les pavés en plein été… Ce responsable d’une fouille préventive à Saintes, rue Daubonneau a mis à jour une cave antique qui a été comblée vers l’an 150 de notre ère.

« Trouver une cave antique à Saintes est extrêmement rare, alors que 300 fouilles sont référencées sur la ville », explique l’archéologue à Sud Ouest. Cette cave a permis découvrir différents objets de la vie quotidienne comme des nécessaires de toilettes : pince à épiler, cure ongles et cure oreilles, dès en os. Et même une fibule en bronze avec des émaux incrustés, épingle en os, etc.
Le site situé tout près de la clinique Richelieu a été occupé à l’époque tibérienne (de 30 à 150 après J.-C)
A découvrir en vidéo sur sudouest.fr :

2- Une prothèse de cerveau inventée à Bordeaux

L’invention a beaucoup fait rire sur les réseaux sociaux prédisant une industrialisation de la découverte : la prothèse de cerveau. Pourtant, la chose est très sérieuse. Si on sait réaliser depuis longue date des prothèses de membre, parvenir à en produire pour le cerveau est d’une rare complexité que l’on peut imaginer.
On doit cette invention à un chercheur bordelais, Timothée Lévi, du laboratoire Intégration du matériau au système (CNRS). Il s’agit de pouvoir transmettre une information au corps sans passer par le cerveau que l’on connaît. Le chercheur explique dans The Conversation : « nous avons développé un nouveau prototype où des neurones artificiels transmettent des informations à des neurones biologiques et permettent leur synchronisation, le tout en temps réel. Les stimuli du système artificiel sont ainsi transformés en activités neuronales dans le système biologique ».

3- Les Vikings n’étaient pas tous blonds aux yeux bleus

Les Vikings, sublimés par les séries télé sont en train d’avoir le plus gros sex appeal du siècle. Virils, grands, costauds, blonds, les yeux bleus, tatouages, etc. ils ont même dépassé les surfeurs et surfeuses ! Mais les scientifiques viennent de mettre de l’ordre dans tout ça. Grâce à des études génétiques, ils ont démontré que tous les Vikings n’étaient pas originaires de Scandinavie. Bim, un coup sur le casque de ces guerriers.
Ludovic Orlando, signataire de l’étude publiée dans Nature et directeur du Laboratoire d’Anthropobiologie moléculaire et imagerie de synthèse explique à Sciences et Avenir : « Il y a eu en réalité un gigantesque brassage d’individus et de gènes, entre Arctique et Méditerranée, et de la Russie à l’Amérique du nord ».

Alexandre Marsat