Des actus (positives) : Mars est proche de la Terre, le sport intense améliore la mémoire, les castors au secours des forêts

Si vous avez raté les infos scientifiques les plus marquantes ou étonnantes, Curieux.live vous offre une séance de rattrapage

1- La mémoire est stimulée par 15 minutes de sport (intense)

Vous aviez, encore une fois, pris la même résolution pour cette rentrée 2020 : se (re)mettre au sport ? Patatras, la crise sanitaire et ses fermetures de gymnases et de salles de sport ont ruiné vos espoirs (bref, vous a offert une bonne excuse…). Mais les chercheurs sont passés par là et peuvent vous réconcilier avec la pratique sportive : même très courte celle-ci a des effets insoupçonnés jusqu’alors.
Ainsi, une étude scientifique vient de démontrer que 15 minutes de sport stimulent la mémoire.  Cela vient des molécules endocannabinoïdes. La Tribune de Genève explique que « Ces petites molécules, produites par l’organisme lors d’un effort physique, sont connues pour augmenter la plasticité synaptique. » Ce résultat encourage les chercheurs de l’Université de Genève, auteurs de l’étude publiés dans Scientific Reports à se pencher « sur la manière dont le sport peut agir sur les troubles de la mémoire, notamment la maladie d’Alzheimer. »

2- La planète Mars visible comme jamais

Depuis quelques jours, en fermant les volets vous apercevez une étoile impressionnante située au nord-est. Ce n’est pas Venus, Jupiter ou l’étoile polaire mais tout simplement Mars comme sa couleur orangée peut le laisser deviner. Une lumière intense et un point lumineux le plus gros parmi toutes les étoiles visibles depuis la Terre. Pourquoi ? La planète rouge n’aura jamais été aussi proche de la Terre. Le mardi 6 octobre 2020, elle ne sera qu’à 62 (millions…) de kilomètres de nous.
Ciel et Espace explique le phénomène sur son site et promet aux astronomes amateurs : « Même avec un instrument d’astronomie de 100 mm de diamètre, on peut donc discerner à sa surface des détails étonnants ». Avec un télescope ou à l’œil nu, le spectacle est magnifique, ne le ratez pas.

3- Les castors au secours des forêts

Le charmant rongeur semi-aquatique qui aime à tailler des rondins de bois pour construire ses barrages est un protecteur des forêts… C’est ce que nous apprend Courrier international à partir d’un sujet de National geographic. Selon une étude parue dans Ecological Applications, leurs barrages permettent de limiter la progression des feux. National geographic explique : « Parce qu’ils construisent des barrages, créent des mares et creusent des canaux, les castors irriguent d’importants espaces et créent des refuges que le feu ne peut atteindre, où les plantes sont épargnées et où les animaux peuvent se mettre à l’abri. Dans certains cas, les constructions de ces rongeurs peuvent même arrêter le feu dans sa course ».

Alexandre Marsat