Des actus (positives) : Sauvez un mammouth, comprendre la contamination

Si vous avez raté les infos scientifiques les plus marquantes ou étonnantes, Curieux.live vous offre une séance de rattrapage

Parrainez un Mammouth de 10 tonnes !

Vous avez toujours rêvé de protéger plus petit que vous ! Et si vous parrainiez bien plus gros : un animal de 4 mètres de haut sur 7 mètres de long ? C’est ce que propose le Muséum national d’histoire naturelle. La bête en question est le squelette d’un mammouth méridional présenté dans la galerie de Paléontologie du Muséum depuis 1898 avec toujours autant d’émerveillement devant ce mastodonte qui pesait une dizaine de tonnes.
Il est connu sous le nom de mammouth de Durfort, en hommage au village de Durfort-et-Saint-Martin-de-Sossenac, dans le Gard, où il a été découvert en 1869. Sa paire de défenses de 4 mètres (!) lui vaut d’avoir longtemps été considéré comme « éléphant méridional ».

Vieux d’au moins un million d’années, il parcourait l’Europe à la période du Pléistocène. Une époque marquée par des périodes glaciaires. Et aujourd’hui, le squelette du mammouth de Durfort a besoin d’être restauré car il a subi les ravages du temps. Et, le Muséum explique dans son communiqué : « le mammouth de Durfort a été monté dans une position de marche de quadrupède classique alors qu’il marchait l’amble comme tous les éléphants. Cette restauration permettra de lui donner une posture scientifiquement correcte. »
Pour un don de 300 euros, vous pourrez voir pendant un an votre nom associé à un os de ce fossile de mammouth qui est l’un des plus grands au monde.

 

Une infographie d’El Pais pour comprendre le confinement

C’est certainement l’outil le plus pédagogique jamais vu pour comprendre pourquoi il faut restreindre les rassemblements, éviter de boire ou manger à plusieurs, demeurer trop longtemps dans un espace fermé…

L’infographie publiée par le quotidien espagnol El Pais est remarquable d’enseignements. On y découvre que le port du masque est loin d’être suffisant si différents paramètres ne sont pas respectés. Ainsi une personne avec la Covid-19 contamine ses 5 voisins sans masque d’une même pièce au bout de quatre heures. Avec masque, 4 sont tout de même contaminés. Avec masque, et ne se réunissant que 2 heures, tout en ventilant la pièce, seule 1 personne est contaminée.
A retrouver, en français, dans El Pais.
Vous comprendrez le phénomène de gouttelette contaminante (contagion par aérosol), la contamination dans un bar, dans une école, etc.

Alexandre Marsat

Photo de couverture : Galerie-d-Anatomie-Comparee-et-de-Paleontologie © MNHN – P Lafaite