Actu positives : Découverte d’un dinosaure géant en Argentine, une planète gazeuse « barbe à papa » dans la Voie lactée

Si vous avez raté les infos scientifiques les plus marquantes ou étonnantes, Curieux.live vous offre une séance de rattrapage

Une planète « barbe à papa » découverte dans notre galaxie

Les planétologues ont de l’humour. Ils nomment « barbe à papa » les planètes dont la densité est équivalente à celle d’un nuage. Ces « super-nuageuses » sont rares mais un télescope basé à Hawaï vient d’en découvrir une dans la Voie Lactée et a permis son étude. Cette exoplanète pourrait révéler les secrets des « barbe à papa » comme l’explique Sciences et Avenir : « le télescope Keck à Hawaï a permis d’en repérer une et de la scruter avec plus de détails ce qui a permis d’établir un scénario pouvant expliquer leur existence. »
Pour les fans d’astronomie, elle est située dans la constellation de la vierge et serait aussi grosse que la géante gazeuse Jupiter. L’étude de cette exoplanète nommée WASP-107b par une équipe de l’Institut pour la recherche d’exoplanètes de l’Université de Montréal a été publiée dans The Astronomical Journal. La formation de ces planètes demeure mystérieuse pour les astronomes qui pensaient que le noyau de celles-ci devait être massif pour conserver le gaz autour d’elles. Or ce n’est pas le cas pour WASP-107b. Comme Le Point l’indique : « la découverte de WASP-107b semble indiquer que la formation d’une géante gazeuse pourrait être plus facile que ce que l’on pensait. »
Les barbes à papa commencent à livrer leurs secrets toujours aussi appétissants.   

Le sol de l’Argentine livre à nouveau le plus grand dinosaure connu

L’Argentine est une terre de dinosaures géants. Jusqu’à nos jours, le plus grand dinosaure connu était le bien nommé « Géant de Patagonie » long de 40 mètres et d’un poids égal à 10 éléphants avec ses 70 tonnes. A peine quatre ans après cette découverte, c’est encore en Patagonie que le plus grand dinosaure pourrait voir le jour selon les scientifiques qui travaillent à sa mise à jour.
Selon une étude publiée mercredi dernier (20/01/2021), les premiers os découverts de ce titanosaure annoncent un dinosaure de 10 à 20% plus grand que ledit Titan. L’AFP précise dans une dépêche : « le spécimen a été localisé presque par hasard en 2012 au milieu de la vallée de la rivière Neuquén, le plus important cours d’eau de la Patagonie argentine, mais les travaux d’excavation n’ont commencé qu’en 2015 ».

L’Argentine est régulièrement le lieu de découverte de dinosaures. De véritables « cimetières de dinosaures » parsèment le pays. En 2019, c’est une réserve de fossiles dans la province de San Juan qui avait attiré tous les regards. Le paléontologue Ricardo Martinez déclarait : « Il y a près de dix individus distincts. C’est une masse d’os agglomérés, il n’y a pratiquement pas de sédiments. C’est comme s’ils avaient fait un puits et qu’ils l’avaient rempli d’os. C’est très impressionnant »
L’annonce de ce mois de janvier 2021 fait à nouveau date dans l’histoire de la paléontologie.  Ce probable nouveau  « Titan de Patagonie » a vécu il y a 98 millions d’année au crétacé supérieur.

Alexandre Marsat