Comment bien préparer son sommeil ?

Le sommeil est d’or. Celles et ceux qui ont des difficultés à s’endormir ou qui se réveillent pendant la nuit le savent bien. Alors, pour éviter de souffrir d’insomnie ou de carence de sommeil, il faut avant tout respecter certaines règles qui permettront au plus grand nombre de retrouver des nuits paisibles

Le premier conseil est la régularité. Notre horloge biologique est le centre de contrôle de notre corps et il faut savoir la respecter. La nuit tombée, l’obscurité va lancer la sécrétion d’une hormone appelée « mélatonine ». Cette dernière va indiquer à l’horloge biologique qu’il est temps de basculer petit à petit toutes nos fonctions en mode veille. L’endormissement rapide et simple en est la solution.

Simple ? Pas vraiment, car c’est là que nos mauvaises habitudes prennent le pas sur une bonne nuit. Le propre de l’être humain est de vouloir sans cesse maîtriser l’obscurité. Grâce au feu, puis à la fée électricité, l’homme a su, au fil des époques, trouver le moyen d’éclairer ses nuits. Les écrans de télévision, mais aussi, de plus en plus, ceux des ordinateurs et des téléphones, nous tiennent éveillés. Or la lumière bleue de tous ces éclairages stimule notre corps et bloque la sécrétion de la mélatonine. La conséquence ne se fait pas attendre : on repousse notre endormissement et on risque de rater notre heure de sommeil. L’extinction des feux à une heure régulière est donc le plus important. Le sommeil nous saisira alors aussi à une heure fixe.

Excitants, sport et dispute

Ensuite, pour laisser place au sommeil, un peu de bon sens est nécessaire. Thé, café, alcool… les excitants sont à bannir en fin de soirée. De la même manière, évitons
les disputes ou les débats enflammés, qui nous tiendront éveillés longtemps. Les sportifs éviteront une pratique tardive intense.
Côté alimentation, là aussi la régularité est la clef. Mangeons bien quelques heures avant le coucher et non pas au dernier moment. Les médecins déconseillent les re- pas trop riches en graisses et en sucres. Un dîner pas trop lourd est le meilleur moyen d’éviter une digestion difficile et de remettre du carburant dans notre corps au moment où l’on veut qu’il se repose.

Nous sommes réglés pour dormir au moins huit heures par nuit. En dessous, nos performances sont amoindries et les conséquences médicales sont nombreuses : prise de poids, risques de diabète et de cancer, stress, dépression, maladies cardiovasculaires… Stop ! Appuyons sur pause !