Pourquoi rougit-on ?

Noir, c’est noir, disait Johnny, mais rouge, c’est gênant. Et, puisqu’on en parle, Johnny lui-même a affirmé avoir été sujet à rougir, un vrai inconvénient social.C’est un phénomène qui survient lorsqu’on a fait une gaffe ou tout simplement qu’on doit parler en public. De fait, il ne touche pas seulement les timides

Physiologiquement, l’explication est simple : sous l’effet d’un stress, le corps libère de l’adrénaline, dont l’effet vasodilatateur permet, entre autres, de courir plus vite lorsqu’on est en danger. Mais, même sans courir, les vaisseaux capillaires au dessus du buste laissent passer plus de sang et ceux qui ont la malchance d’être à la fois timides et d’avoir une peau fine prennent un coup de rouge. C’est plus fréquent chez les filles que chez les garçons (les princesses ont une peau diaphane, c’est connu, le rouge s’y voit mieux) et cela tend à s’effacer quand on avance en âge, peut-être parce qu’on est plus sûr de soi (et la peau plus épaisse).

Et il n’y a rien à faire. Nous avons en effet trois systèmes nerveux indépendants : le système moteur (pour se déplacer), sensitif (pour les sensations) et sympathique. Là où ce dernier est sympa, c’est qu’il assure la maintenance, c’est-à-dire qu’il fait fonctionner automatiquement tous nos organes sans qu’on ait besoin de s’en préoccuper. Là où il l’est moins, c’est qu’il est incontrôlable : il nous fait rougir, à nous de subir. Cela peut conduire jusqu’à l’éreutophobie, la peur de rougir dont tout le monde connaît le principe : j’ai peur de rougir, alors je rougis, histoire d’être sûr de ne pas avoir eu peur pour rien. Si c’est vraiment trop handicapant, la seule solution est une sympathectomie, qui neutralise une partie du nerf. Pas cool quand même.

Mais à quoi sert ce phénomène ? A priori, à rien d’autre qu’à faire rigoler sur le dos du malheureux. Mais le fait que cela s’attaque aux parties les plus visibles de notre corps et que l’homme soit le seul primate rougisseur signifie sans doute que cela a une utilité sociale : cela exprimerait une émotion sociale, histoire de faire passer à l’autre le message : « Je suis désolé, pardon… »

Certains singes, comme signe d’apaisement social, se montrent leurs parties intimes. Finalement, c’est pas plus mal de rougir…