Des actus (positives) : Une nouvelle espèce de dinosaure géant, Les mystères des fractales du chou romanesco dévoilés, Il filme un lynx boréal

Si vous avez raté les infos scientifiques les plus marquantes ou étonnantes, Curieux.live vous offre une séance de rattrapage

1- Une nouvelle espèce de dinosaure géant découvert en Australie

Quinze ans après sa découverte, les paléontologues confirment que le gigantesque dinosaure découvert en Australie en 2006 est une nouvelle espèce de sauropodes.
Et pas n’importe lequel : un titanosaure qui est le plus grand dinosaure australien connu et l’un des cinq dinosaures les plus impressionnants que la Terre a porté.
Nommé Australotitan cooperensis, cet herbivore devait faire autour de 6 mètres de haut (soit une maison d’un étage) et pas moins de 25-30 mètres de long.

L’étude des os du dinosaure et l’identification de cette nouvelle espèce a fait l’objet d’une publication dans la revue scientifique Peerj. Les scientifiques expliquent dans leur abstract : «  Le nouveau titanosaure est le plus grand dinosaure d’Australie représenté par des restes ostéologiques et, sur la base de comparaisons de la taille des membres, il a atteint une taille similaire à celle des titanosaures géants d’Amérique du Sud. À l’aide de modèles de balayage de surface en 3D, nous comparons les caractéristiques du squelette appendiculaire qui différencient Australotitan cooperensis gen. et sp. nov. comme nouveau taxon. »

2021 est déjà une année riche de découvertes pour les passionnés de dinosaures. En janvier, c’est le « Titan de Patagonie » qui a été découvert comme on vous l’expliquait ici. Le plus grand dinosaure connu qui devrait dépasser de 10 à 20% celui qui occupait alors la première marche du podium le « géant de Patagonie » avec ses 40 mètres de long et ses 70 tonnes…

2- Les mystères des fractales du chou romanesco enfin dévoilés

Un chou qui fait la couverture de la prestigieuse revue scientifique Science, c’est assez inédit. Mais ce n’est pas n’importe quel chou ! Il s’agit du chou romanesco. Pour les profanes, les protubérances pointues lui donnent un aspect particulier. Pour les amateurs de maths, ce sont des fractales ! « Cette forme géométrique, dite « infiniment morcelée » ou « autosimilaire », a la particularité de se révéler à l’identique, quelle que soit l’échelle d’observation » comme l’explique Sud Ouest.

Pour comprendre comment le chou pouvait produire ces fractales, des biologistes et mathématiciens (dont les Français François Parcy et Christophe Godin ) ont travaillé pendant treize années sur le romanesco.
Ils expliquent dans leur étude : « nous avons constaté que l’auto-similitude du caillé survient parce que les méristèmes ne parviennent pas à former des fleurs mais conservent la «mémoire» de leur passage transitoire à l’état floral. Des mutations supplémentaires affectant la croissance des méristèmes peuvent induire la production de structures coniques rappelant la forme fractale romanesco bien visible ».
Le potager recèle bien des mystères et pour aller plus loin, vous pouvez lire l’excellent article sur le sujet de la journaliste scientifique Florence Rosier dans Le Monde.

3- Il filme un lynx boréal dans le Jura

Ilias Harkate, un jeune naturaliste de Besançon, passionné par le lynx est parvenu à le filmer pendant plus d’une heure après l’avoir pisté de nombreux mois dans les forêts du massif du Jura. France 3 Bourgogne Franche Comté raconte son périple.
Voici l’émouvante vidéo du photographe :

 

Alexandre Marsat