Tour du monde Covid-19 : les variants se développent mais on a trouvé le gène responsable de la gravité

Alors que la mortalité en Inde et dans de nombreux pays asiatiques s’avère dramatique, la recherche progresse. On a notamment trouvé le gène responsable de la gravité de la maladie. Mais d’autres variants émergent

1- Monde :La Covid-19, c’est aussi génétique

Le gène TYK2 est sans doute responsable de la gravité de la Covid. Une étude internationale rassemblant 3 000 chercheurs de 25 pays explique ainsi pourquoi deux personnes présentant un état de santé similaire seront atteints plus ou moins gravement par la maladie. On sait déjà que la sensibilité aux maladies respiratoires est transmise génétiquement et associée à des modifications dans certains gènes. L’étude menée depuis 18 mois a trouvé quel est le gène en cause pour la Covid, ouvrant ainsi la voie à un traitement plus efficace.

2- Inde : Une surmortalité incontrôlable

Le chiffre officiel des morts de la Covid est de 414;000 mais personne n’y croit réellement. Un rapport propose un autre chiffre, compris entre 3 et 4,9 millions de morts pour la période janvier 2020 à juin 2021. C’est plus que ce que les épidémiologistes supposaient mais cela prend en compte plusieurs facteurs. Pas seulement la surmortalité statistique, difficile à établir dans un pays comme l’Inde. Le rapport souligne la difficulté à avancer un chiffre fiable mais estime que le nombre de morts « se compte plus en millions qu’en centaines de milliers. »

3- Pérou-Europe: le variant lambda

L’OMS a listé depuis mi-juin un nouveau « variant à suivre ». Le lambda est apparu au Pérou où il représente désormais 81% des cas. Même si l’OMS ne le classe pas encore comme « inquiétant », il est désormais présent dans 29 pays. Ses mutations indiquent qu’il est plus contagieux et qu’il échappe davantage aux anticorps. Toutefois, dans les faits, les chiffres ne montrent pas de changement notable. En outre, selon l’agence de presse péruvienne, les vaccins montrent une efficacité suffisante contre lui. Mais il est déjà présent en Europe, via des cas isolés en Espagne et en Italie.a

4- Grande-Bretagne : Les mineurs très épargnés

99,995% des 470 000 mineurs qui ont contracté la Covid-19 en Grande-Bretagne durant la première année de pandémie ont survécu. Selon la plus vaste enquête réalisée sur le sujet par trois universités, le taux de mortalité chez les moins de 18 ans est de 2 par million. Leur probabilité d’aller en soins intensifs est de une sur 50 000 cas. Certes, ceux qui ont des affections qui les rendent plus vulnérables sont plus sévèrement touchés, mais beaucoup moins que les adultes. L’apparition du variant delta ne semble pas avoir profondément modifié cette situation.

5- Birmanie :  Des bénévoles pour les corps

La situation est telle en Birmanie que des équipes de bénévoles se sont créées pour enlever les corps des morts de la Covid-19 de leurs maisons. Les autorités font état de 5 500 cas par jour mais ce chiffre est sûrement bien plus élevé. Les manifestations de protestation contre le coup d’état ont aggravé la situation. Pire : le junte a emprisonné beaucoup de soignants et de cadres de santé pour leur participation importante aux manifestations. Selon l’ONU, la Birmanie pourrait devenir un « état super-spreader », un État d’où sont issus des variants incontrôlés.

Jean-Luc Eluard