Des actus (positives) : Les hippopotames d’Escobar stérilisés, Un squelette découvert à Herculanum, Des toilettes vieilles de 2700 ans

Si vous avez raté les infos scientifiques les plus marquantes ou étonnantes, Curieux.live vous offre une séance de rattrapage

1- Les hippopotames de Pablo Escobar seront stérilisés

Pablo Escobar qui ne savait plus quoi faire de son argent issu du trafic de la drogue a créé un zoo géant dans sa gigantesque hacienda Napoles. Il a fait venir des animaux du monde entier pour impressionner ses hôtes. C’est comme cela que des hippopotames se sont retrouvés à fouler le sol colombien. Et comme on l’expliquait déjà en avril 2020 dans les actus positives, ils ont fini par pulluler après sa mort sans que les autorités puissent trouver une solution. Et de quatre hippopotames, ils sont passés à 80. Or, leurs importantes déjections menacent fortement l’écosystème des eaux où ils ont pris plaisir à batifoler en l’absence de tout prédateur.

Comme l’indique Sciences et Avenir : « si aucune mesure n’est prise, la capacité de saturation de la région sera atteinte en 2039. Ces mammifères seraient alors définitivement trop nombreux et particulièrement difficile à gérer ». Les autorités ont alors décidé d’opter pour une solution présentée par des scientifiques : la stérilisation. D’ores et déjà, 24 hippopotames ont été stérilisés.

2- Un squelette découvert sous la lave à Herculanum

On pourrait croire que les sites de Pompéi et d’Herculanum, entièrement fouillés, ont livré tous leurs secrets. Il n’en est rien. Ce ne sont pas uniquement des musées à ciel ouvert comme nous le prouve cette découverte importante dévoilée mi-octobre. Un squelette a été découvert là où se situait le rivage de la cité romaine avant d’être ensevelie par l’éruption du Vésuve en l’an 79. Au vu de l’endroit où était le corps du malheureux, il est fort probable qu’il s’agisse d’un habitant qui tentait de fuir l’éruption et son cortège de lave et de roches incandescentes pour prendre un bateau.

France Info qui rapporte la découverte présentée par Francesco Sirano, le responsable du parc archéologique d’Herculanum, précise : « Il a été découvert sous des restes de bois carbonisé, dont la poutre d’une maison qui pourrait avoir brisé son crâne, tandis que ses os avaient une couleur rouge, sans doute des traces de sang laissées au moment où il a été emporté par la violence de l’éruption. »

Agé d’une quarantaine d’années, l’homme était recouvert de plusieurs mètres de lave et de roches volcaniques.

L’occasion de découvrir sous la plume de Pierre Barthélémy un bel article richement illustré dans Le Monde  intitulé « Pompéi, inépuisable trésor archéologique ».

3- Des toilettes vieilles de 2700 ans

Les toilettes ne sont pas l’apanage du monde moderne. Ainsi, une découverte archéologique vient secouer nos connaissances en la matière. Des toilettes vieilles de 2700 ans ont été découvertes à Jérusalem, dans le quartier d’Armon Hanatziv. Des toilettes en pierre calcaire ! Avec un siège et un trou.
C’est Courrier International qui nous dévoile cette découverte à partir de la traduction d’un article de Times of Israel : « Ce type de cabinet était “très rare” dans l’Antiquité, a expliqué au quotidien l’archéologue Yaakov Billig, car “seuls les riches pouvaient s’offrir des toilettes”. Et le scientifique de rappeler que dans la Mishna et le Talmud, “avoir les toilettes à côté de sa table” est parfois cité comme un signe de richesse. »
Mieux, les archéologues ont découvert une trentaine de bols qui auraient pu contenir des huiles aromatiques pour servir de désodorisants.

Alexandre Marsat