Toutes les maisons peuvent produire de l’énergie

Vrai ! Que vous habitiez dans le nord ou dans le sud de la France, vous pouvez équiper le toit de votre maison de panneaux photovoltaïques. Le rendement sera, certes, moindre dans le nord, mais vous réaliserez aussi des économies sur votre facture d’électricité grâce à cette énergie verte

« Aux Pays-Bas, le taux d’équipement en panneaux photovoltaïques chez les particuliers est de 24 % contre seulement 2 % en France. La filière du solaire est, malheureusement, victime d’idées fausses et d’arnaques en tous genres », explique Jean Rosado, Directeur général chez In Sun We Trust. Et pourtant, le potentiel de cette solution énergétique est immense. Imaginez, la quantité d’énergie lumineuse reçue par la Terre en une demi-heure est équivalente à la consommation mondiale annuelle totale.

Un geste écolo qui rapporte

Comme de nombreuses communautés d’agglomération en France, La Rochelle, Pau, le Libournais, le bassin de Brive et Bergerac ont décidé de démocratiser cette énergie renouvelable dans le cadre de leur plan climat territorial. Pour sensibiliser, informer et garantir la meilleure qualité au meilleur prix, ils ont fait appel aux mousquetaires du solaire qui ont développé la plateforme In Sun We trust, labellisée Green Tech.

Les paramètres dont il faut tenir compte au nord comme au sud ? Les plus importants sont l’orientation et l’état de votre toiture, pour éviter les fuites. Grâce à la modélisation et à la géolocalisation de votre maison, le site estime votre production électrique annuelle en KWatts. Comment ? En calculant le nombre de panneaux en fonction de la surface de votre toit. La production maximale est ensuite pondérée avec les données d’ensoleillement et les caractéristiques architecturales. Une modélisation menée de main de maître par In Sun We Trust, l’IGN et Mines Paris Tech. « En moyenne, les foyers économisent jusqu’à 45 % de leur facture EDF », précise le PDG d’In Sun We Trust.

Des technologies de plus en plus performantes

D’après Jean Rosado, « L’arnaque la plus répandue consiste à vous faire payer une installation de base 15 à 20 000 euros là où elle ne coûte que 8 000. Voilà pourquoi nous accompagnons les particuliers à toutes les étapes du projet. Nous sélectionnons des installateurs labellisés RGE* et leur imposons un cahier des charges très strict afin de garantir la meilleure qualité pour les panneaux. »

Ces dernières années, les enjeux du solaire ont boosté les recherche et développement sur les technologies du photovoltaïque. La durée de vie des panneaux s’en est trouvée considérablement allongée. Dans les années 90, elle n’était que de 10 ans. Aujourd’hui, les panneaux voltaïques sont recyclés à 95 % après 40 ans de bons et loyaux services. Et, d’après le rapport de Our World in Data, le prix de l’électricité solaire a baissé de 89 % entre 2009 et 2019.

Sophie Nicaud

 

*RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) – reconnaissance de l’État, mis en place par l’ADEME.

 

Comment fonctionnent les panneaux photovoltaïques ?

Un panneau est composé de 60 à 120 cellules photovoltaïques fabriquées à partir d’un semi-conducteur, le silicium. Quand cet élément est exposé à la lumière, ses électrons s’agitent et engendrent une tension électrique. Pour créer un courant électrique, appliquez une couche de phosphore au-dessus du silicium et une couche de bore en dessous. Le phosphore, qui possède davantage d’électrons que le silicium, joue la borne +. Et le bore, qui présente un déficit en électrons, fait office de borne -. Quand le panneau reçoit les photons, les électrons circulent de la couche supérieure à la couche inférieure et créent un courant électrique. Les rendements sont compris entre 18 et 24 %.