Des actus (positives) : les canetons nagent sans effort, un loup dans le Calvados, une pirogue maya intacte

Si vous avez raté les infos scientifiques les plus marquantes ou étonnantes de la semaine, Curieux.live vous offre une séance de rattrapage

1- La nage sans effort des canetons

Se déplacer en file indienne est reconnu en cyclisme pour économiser de l’énergie. Des études de dynamique ont même démontré que le vol en V des grands migrateurs comme les grues relevaient de la même stratégie dans les airs. Et dans l’eau, alors ? Pourquoi les canards se déplacent à la queue leu leu ? Pour la même raison ! C’est ce que dévoile une étude publiée dans la revue scientifique Journal of Fluid Mechanics. « Le principe mis en jeu est autrement plus fascinant que celui observé dans une course cycliste (…) Les spécialistes d’ingénierie océanique et d’architecture navale ont identifié deux phénomènes porteurs : le “chevauchement de vagues” et le “passage d’énergie des vagues” », commente Sciences et Avenir.

Le caneton qui suit juste derrière sa mère, surfe sur les vagues générées par elle. En restant en file indienne, cet hydrodynamique est transmise au suivant.
Un avantage hydrodynamique qui pourrait trouver une application dans le domaine du fret fluvial pour économiser du carburant. Selon les auteurs de l’étude, l’idée serait alors de concevoir une sorte de train fluvial pour transporter des cargaisons plus lourdes en consommant la même quantité de carburant.

2- Un loup observé dans le Calvados

C’est une très bonne nouvelle pour la biodiversité et les amoureux de la nature : un loup a été observé dans le Calvados. C’est le directeur de cabinet de la préfecture de ce département de Normandie qui a confirmé, ce mardi 23 novembre 2021, l’information révélée par France Bleu Normandie.
Si les observations de loups sont de plus en plus nombreuses ces derniers mois, cette information revêt un caractère très particulier et ce bien plus que dans d’autres départements. Les loups qui parcourent et s’installent en France sont arrivés d’Italie à partir des années 1990. Cela veut donc dire que l’espèce a traversé toute la France.

Si le retour du loup peut légitimement effrayer (surtout lorsque l’on a été bercé avec des contes de méchants loups…), il faut savoir qu’il ne recherche pas la présence de l’homme. Comme nous l’expliquions dans notre sujet sur le loup en Charente, il s’attaque aux grands ongulés (cerfs, chevreuils). Nathalie Pfeiffer, du réseau Loup-Lynx à l’Office Français de la Biodiversité de Normandie précise à France Bleu : « Mais il va à la facilité, donc si des élevages de moutons sont mal protégés, il ira peut-être plus facilement vers eux ».

3- Une pirogue maya découverte en parfait état

Quand le chemin de fer croise une pirogue Maya… Cela pourrait faire l’objet d’un film fantastique, c’est pourtant la réalité d’une étonnante découverte. En réalisant des prospections pour la construction d’une ligne de chemin de fer dans la région du Yucatan, des ouvriers mexicains ont découvert une pirogue de l’époque Maya, soit datée d’un millier d’années, au fond d’un cénote. Cette fosse naturelle est très typique de la région. L’AFP rappelle dans une dépêche que les cénotes  » résultent de l’effondrement du socle calcaire et qui exposent les eaux souterraines en dessous, sont particulièrement typiques de cette région. Leur nom vient d’un mot maya signifiant «puits sacré», et ils étaient parfois utilisés par les Mayas pour des offrandes sacrificielles. »

Selon l’Institut national d’anthropologie et d’histoire du Mexique qui a révélé cette découverte, cette pirogue aurait pu servir à récupérer de l’eau au fond de la cavité ou à y déposer des offrandes.

Alexandre Marsat