Des actus (positives) : La torsion des coquilles d’escargots expliquée, Télescope James Webb, Les secrets de l’hydre dévoilés

Si vous avez raté les infos scientifiques les plus marquantes ou étonnantes, Curieux.live vous offre une séance de rattrapage

1- D’où vient la torsion des coquilles d’escargots ?

Voici de quoi briller lors des repas de fin d’année entre le café et le digestif… Vous pourrez expliquer pourquoi les escargots ont une coquille torsadée !
Cette forme si caractéristique de la famille des gastéropodes n’est pas liée au hasard. Et la raison de la torsion de la coquille dorsale a enfin était dévoilée grâce à des recherches menées par des scientifiques de l’Université de Lyon et d’Oxford. Publiée dans la revue PNAS, leur étude « The physical basis of mollusk shell chiral coiling » explique la grande diversité des coquilles.

Sciences et Avenir qui a repéré l’étude résume : « tout se joue lors de la croissance des mollusques : la coquille est secrétée au niveau de son ouverture, et s’enroule petit à petit à mesure qu’elle grandit. Mais la façon dont elle se positionne, qui lui donnera ensuite sa forme définitive, dépend de l’orientation et de la déformation du corps du mollusque à l’intérieur de la coquille. »

Et si cela ne suffit pas à impressionner votre auditoire, passez à la question « pourquoi les escargots bavent ? » On vous donne la réponse ici.

2- Le télescope James Webb sera lancé pour Noël

Le Père Noël trouvera peut-être sur sa route la fusée Ariane 5 qui aura à son bord le célèbre télescope James Webb. Le décollage tant attendu était prévu pour le 22 décembre mais il a été à nouveau repoussé au 24 décembre. La Nasa explique dans un communiqué qu’il y a un « problème de communication entre l’observatoire et le système de lancement ».
Une fois lancé, le nouveau télescope rejoindra le « point de Lagrange L2 » pour sonder les fins fonds de l’Univers. C’est le digne successeur de Hubble mis en service il y a maintenant 30 ans. Et cela fait justement 30 ans que les scientifiques travaillent sur celui que l’on nomme maintenant le Webb.

Réputé 100 fois plus puissant que Hubble, le James Webb space télescope promet une belle moisson scientifique. Certains de ses créateurs expliquaient en novembre dans The Conversation : « Vitesse de la lumière oblige, il regardera ainsi plus tôt dans l’histoire, jusqu’aux moments où les premières galaxies et les premières étoiles se sont formées. Mais il va aussi relayer le télescope spatial infrarouge Spitzer pour aller sonder les atmosphères d’exoplanètes, les étoiles et les systèmes planétaires en formation, l’évolution des galaxies… »
D’ici là, la Nasa vous propose de suivre son lancement ici.

3- Comment la tête de l’hydre repousse

Voici qui aurait intéressé Héraclès pour ses douze travaux, lui qui dû terrasser l’hydre, ce monstre a plusieurs têtes… Heureusement, ce serpent n’existe pas. Mais l’hydre existe bel et bien, il s’agit d’un petit polype d’eau douce qui a une grande faculté de régénération. Un membre est coupé, il repousse ! Même la tête est remplacée. Cela lui vaut d’être considéré comme immortel et des chercheurs viennent de lever le voile sur cette « reconstruction ».
Leur recherche a été publiée dans Genome Biology and Evolution. Pour tout comprendre, Science et Vie y consacre un sujet, âme sensible s’abstenir.

Alexandre Marsat