Pourquoi dort-on ?

Ah ! si on pouvait réduire considérablement nos heures de sommeil sans être fatigué. On se prend à rêver d’être comme ces surhommes à qui deux ou trois heures de sommeil suffisent pour être en forme. Quel temps gagné sur la journée pour sortir, travailler, étudier, prendre du plaisir… ! De la science-fiction. On néglige souvent le sommeil, pourtant il a mille vertus.

Si on rejoint la couette au moment où il fait nuit, c’est que notre horloge biologique donne les indications nécessaires au corps via l’hypothalamus pour le mettre en pause. Les spécialistes s’accordent sur le fait qu’il faut environ huit heures de sommeil par nuit à un adulte et jusqu’à seize heures à un nouveau-né.
Pour chacun, les effets du manque de sommeil sont dévastateurs. Au-delà de la fatigue que vous ressentez, la carence de sommeil va multiplier les risques de dépression, d’irritabilité, de manque de concentration ou encore d’obésité, de diabète et de maladies cardio-vasculaires…

Un bien sombre tableau qui devrait tous nous pousser dans les bras de Morphée quand l’heure a sonné. Au rang des bénéfices, le plus connu par les neurologues, la consolidation de la mémoire. En période de bachotage, bien dormir est plus important pour bien apprendre que de passer la nuit à réviser.

Pour les enfants et les adolescents, dormir permettra de grandir… car les hormones de croissance sont sécrétées pendant le sommeil. Et dormir permet tout simplement de se régénérer, de recharger les batteries. On ne peut pas dire mieux ! En effet, le sommeil va permettre au système immunitaire de refaire le plein.

Une carence de sommeil et c’est la porte ouverte à de nombreux ennuis que les défenses immunitaires combattront plus difficilement. Remarque subsidiaire pour les fans des crèmes de beauté, bien dormir c’est s’assurer un bon teint et, évidemment, les cernes s’envoleront.

Maintenant, il ne reste plus qu’à veiller à votre sommeil. La clef est le respect des rythmes et une bonne hygiène de vie : pas de soirée alcoolisée, pas de plats trop riches, pas d’heures passées éveillé devant des écrans le plus tard possible.
Et, cerise sur le gâteau, dormir seul vous assure aussi une bonne nuit… Finis les ronflements, la couette tirée, les couchers et réveils décalés.

Alexandre Marsat