Limouzik, l’appli qui permet de jouer de la musique sans connaître le solfège

Qui n’a pas rêvé de s’installer derrière un piano et de dérouler une partition sans avoir appris le solfège ? Avec le logiciel mis au point par la start-up limougeaude Limouzik, tout le monde peut jouer un morceau sur son smartphone ou PC.

Fini les années de solfège et d’apprentissage pour maîtriser un instrument de musique. En téléchargeant gratuitement l’application Limouzik sur Apple Store et Google Play (payante sur Steam, en freemium sur www.limouzik.com), il est possible de transformer son ordinateur, son smartphone ou sa tablette en instrument de musique polyphonique.

Plus besoin de passer des heures à répéter un morceau et de s’abîmer les doigts sur sa « gratte ». En quelques clics, l’appli transforme le néophyte en musicien.

Son concepteur Michel Brieu, musicien dans l’âme, a trouvé la solution : « Nous avons mis au point un logiciel basé sur l’harmonie classique et la relation entre les accords d’une même tonalité connus comme les quatre accords magiques que sont do, sol, la mineur et fa explique-t-il c’est avec ces accords que Christophe Maé a fait tout son album ! Ils sont complétés par cinq autres et, en fonction de l’accord choisi, l’algorithme recalcule en continu la hauteur des notes des autres touches pour jouer toujours juste. » En tapant sur un accord, on joue trois notes et avec quatre accords, 90% du répertoire est accessible dès lors qu’une chanson à une grille musicale.

Avec cette appli, chanter en jouant devient très facile alors que des années d’entraînement sont nécessaires pour maîtriser l’instrument et le chant en même temps.

 

Une levée de fonds de 150 000 euros

L’appli développée en trois ans est disponible depuis janvier 2019 dans sa version actuelle améliorée. Son concepteur a ajouté des bonus avec des jeux d’initiation pour une prise en main rapide : le « limouziker » qui recherche les partitions sur le net et un accès à la chaîne Youtube qui propose 75 vidéos et tutoriels pour appréhender Limouzik.

La prochaine étape sera de gamifier l’appli et d’améliorer les fonctions musicales et graphiques grâce à une levée de fonds de 150 000 €. « Limouzik est accessible à tous. 4 000 personnes l’ont téléchargée avec de nombreux utilisateurs aux Etats-Unis et en Russie », se réjouit Michel Brieu qui cible l’Education nationale. Les enseignants non musiciens pourraient animer des classes. « Au moins 70% des élèves arrêtent la musique en fin de 1ère année, rebutés par le solfège. Cela serait une bonne solution de commencer avec Limouzik. C’est également adapté aux personnes souffrant de maladies neuro-dégénératives, aux déficients mentaux ou à tous ceux qui ne peuvent pas se payer des cours ou un instrument. »*

Limouzik a reçu deux médailles d’argent au Concours Lépine ainsi que le label French Tech Edutainment. Un parcours sans fausse note.

 

Corinne Mérigaud