Pourquoi le chocolat rend-il accro ?

Et, d’abord, rend-il vraiment accro, ce chocolat ? Oui et non

Ça commence bien, cette affaire… On peut répondre oui si l’on considère que l’absorption de chocolat libère de la dopamine dans le cerveau, qui est justement l’« hormone de la récompense », celle qui envahit la tête lorsqu’on est content de soi ou quand on se drogue. Chez certaines personnes, cela peut même aller jusqu’à de la mauvaise humeur lorsqu’elles n’ont pas leur dose quotidienne, voire un comportement d’angoisse à l’idée de ne pas avoir son petit stock de secours. Pour ces cas-là, les médecins sont formels : ce n’est pas forcément un signe de dépendance mais plutôt une alerte concernant des problèmes à régler en dehors du chocolat.

Certes, les études montrent une consommation plus élevée chez les personnes dépressives, mais, là encore, c’est plus un « effet doudou » envers un aliment sucré qu’une réelle addiction. En fait, tout dépend de ce que l’on prend pour de la dépendance. Selon la stricte définition de l’OMS, pas de dépendance en vue, car il n’y a pas de syndrome de manque ni d’accoutumance avec le chocolat. Dans cette étude, il était demandé à des personnes de citer les aliments dont elles auraient le plus de mal à se passer et qui, en même temps, leur donnaient un sentiment d’apathie : la pizza arrivait en tête, suivie du chocolat et des chips (c’était une étude américaine, faut-il le préciser ?). Bons derniers : le concombre et les carottes…

En gros, ce qui rend accro, c’est tout ce qui est gras, salé ou sucré. Super ! En fait, le chocolat rend dépendant mais sans plus. Il contient environ 500 molécules différentes, dont certaines peuvent agir sur le comportement : théobromine, caféine, magnésium, sérotonine (qui a des effets antidépresseurs). Et de la phényléthylamine, dont la composition est proche des amphétamines… Mais les quantités sont faibles, et ce qui rend le plus dépendant, c’est juste le goût. Tout comme plein de choses agréables : on aime, alors on en veut encore.

Pas de tracas, pas de chocolat…

Image par Alexander Stein de Pixabay