Comment ralentir le vieillissement ?

Ah ! l’élixir de jeunesse ! Celui qui fera cette découverte aura plus de fortune que celui qui transformera le plomb en or.

Les gélules et les crèmes permettent à certains labos d’engranger d’intéressants bénéfices. Mais la course à la jeunesse ou plutôt à l’arrêt du vieillissement serait-elle une bonne nouvelle ? Une question plus facile à trancher à 20 ans qu’à 80 ans…

Année après année, jour après jour, notre corps vieillit et tous les compléments alimentaires du marché n’y peuvent rien. On se courbe, on perd nos capacités cognitives, le souffle se fait plus court, la mémoire plus hasardeuse, les muscles fondent, etc.

Le naufrage de la vieillesse. Ce n’est pourtant pas une fatalité. Loin d’arrêter le compteur des années, on peut ralentir les effets de l’âge sur notre corps. Rien ne remplace l’exercice physique régulier. Et ce, dès le plus jeune âge. Les effets de la sédentarité sont dramatiques mais se bouger permet d’éloigner quantité de maladies. Les cardiologues vous le diront, rien ne vaut une pratique sportive.

Ne cachons rien : si on sent notre corps entier vieillir, c’est que les cellules vieillissent jusqu’à leur mort. Même lorsqu’on se considère en pleine force de l’âge. Pas de panique, tout au long de notre vie, les cellules qui meurent sont remplacées. Mais cette régénération ralentit avec l’âge et les cellules vieillissantes sont endommagées. Comme une bonne vieille mécanique, il faut entretenir son corps par le sport mais aussi par l’activité mentale pour faire fonctionner sa mémoire. Et respecter son sommeil. Le corps humain est l’inverse d’une voiture : plus on le fait tourner, mieux il marche. L’état de la machine étant celui de l’usure de chacune de ses pièces. Il ne faut pas hésiter à aller voir le mécano, notre médecin. Mais attention aux carburants… Les excès sont à bannir pour amener cette carcasse le
plus loin possible en meilleur état.

Admettez que continuer à secouer ce corps est plus excitant que d’attendre une improbable découverte de rajeunissement. Avec une meilleure prise en charge médicale et l’amélioration des conditions de vie au XXe siècle, le nombre de plus de 80 ans sera multiplié par quatre en 2050. Pour y arriver avec une belle mécanique, on sait comment faire. Hop, hop, hop !

Image par analogicus de Pixabay