Sommeil : une appli permet de mieux dormir et de limiter les addictions

Le confinement et le stress peuvent exacerber les comportements addictifs (tabac, alcool…) et nuire au sommeil. Le Pr Pierre Philip, neurologue responsable de la clinique du sommeil au CHU de Bordeaux, a mis au point, avec ses collègues, une appli pour limiter ces troubles.

 

Des anxiolytiques pour s’apaiser et dormir, une consommation d’alcool et/ou de cigarettes voire de drogue accrue, une orgie de sucre… Confrontés à la perte des rythmes et activités qui structurent les journées et à l’angoisse que suscite le Covid-19, certains connaissent des nuits agitées. D’autres (il s’agit parfois des mêmes) sont tentés de chercher apaisement et évasion dans la consommation de substances nocives. Pour venir en aide à ces personnes, le Pr Pierre Philip, responsable de la clinique du sommeil au CHU de Bordeaux et directeur du laboratoire SANPSY (Sommeil-Addiction-Neuropsychiatrie) de l’Université de Bordeaux, et le Pr Marc Auriacombe, addictologue au Centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) à Charles Perrens à Bordeaux, ont, avec leurs confrères et des informaticiens et grâce à une aide financière « massive » de la Région Nouvelle-Aquitaine, développé l’appli Kanopée.

Repérer précocement les troubles et conseiller de manière personnalisée

« Il s’agit de la première application de compagnons virtuels conçue pour aider les personnes victimes d’addiction, de stress et de problèmes de sommeil liés au confinement, explique le Pr Philip. Validée en usage clinique, elle permet de repérer précocement les troubles au moyen d’un entretien avec des agents virtuels, Julia et Louise. L’appli fournit aussi des conseils personnalisés pour réduire les comportements addictifs et optimiser le sommeil. Et propose un suivi hebdomadaire de l’état psychique. Si cela ne suffit pas, les individus en souffrance peuvent adresser une demande d’avis médical par mail, via une messagerie informatique, à un soignant de Nouvelle-Aquitaine (dans un premier temps, puis de France). »

« Créer des ciblages pour désengorger les urgences »

Lancée le 22 avril 2020, l’appli est téléchargeable gratuitement sur Google store (Androïd) et devrait l’être d’ici trois semaines sur Apple store (i-Phone). Le 27 avril, 1600 personnes l’avaient d’ores et déjà téléchargée, dont 800 malades en suivi.

Kanopée s’adresse à l’ensemble de la population, en particulier à ceux chez qui la crise sanitaire a impacté le rythme de vie, les victimes de l’infection et leurs proches ou encore ayant perdu un membre de leur entourage pendant l’épidémie. « Elle est aussi destinée aux personnels impliqués dans la prise en charge des patients infectés et dans la gestion de la crise. Cette appli devrait, par ailleurs, rassurer et créer des ciblages pour désengorger les urgences », indique le Pr Philip. Tout en permettant à la Nouvelle-Aquitaine de faire encore un pas en santé numérique.

 

Florence Heimburger

Image par Free-Photos de Pixabay