Coronavirus : ce qui se passe dans les autres pays #4

La bataille pour un vaccin fait rage et les États-Unis mettent leur poids financier dans la balance. En Europe, le déconfinement se précise… avec des accrocs

 

Autriche : le tourisme se prépare

Le secteur touristique autrichien va reprendre son activité ce vendredi 29 mai 2020 et le gouvernement veut être en mesure de tester tous les employés du secteur. C’est la chambre de commerce nationale qui va se charger de répartir les 65 000 tests hebdomadaires dont le coût est entièrement pris en charge par l’État. Selon les règlements, les groupes de touristes seront traités comme des personnes d’un même foyer et devront rester entre eux. La frontière autrichienne est actuellement fermée mais devrait ouvrir avec l’Allemagne dès la mi-juin.

États-Unis : vaccins achetés… pas fabriqués

Les États-Unis ont donné plus d’un milliard de dollars à l’entreprise pharmaceutique britannique AstraZeneca pour acheter 300 millions de doses de son vaccin promis pour… l’automne 2020. Actuellement, ce vaccin est en phase de test avec des équipes de chercheurs d’Oxford et de son Jenner Institute. Mais l’entreprise souligne qu’il n’est absolument pas sûr que le vaccin soit efficace.

Car dans le même temps, William Haseltine, généticien dont les travaux ont permis d’énormes progrès dans le traitement du SIDA et du cancer a estimé qu’il était illusoire de trop compter sur un vaccin. Il estime que « chaque fois qu’on a essayé de faire un vaccin, pour le SRAS comme pour le MERS, ça n’a pas marché. » Pour lui, les vaccins développés contre les coronavirus ne protègent pas les muqueuses du nez par où le virus entre prioritairement. Même s’il estime qu’un vaccin peut quand même voir le jour il préfère s’en tenir à des mesures plus efficaces selon lui : traçage très précis des foyers d’infection et confinement sévère des personnes susceptibles d’avoir été touchées.

Allemagne : Mesures strictes jusqu’en juillet

L’Etat fédéral veut allonger la limitation maximale des contacts entre personnes jusqu’au 5 juillet. Cela suppose l’obligation de respecter 1,5 mètre de distance entre deux personnes et de porter obligatoirement un masque dans certains endroits de l’espace public. Là, les rassemblements au delà de 10 personnes seront interdits, spécialement pour les enfants.

Les manifestations organisées pourront, en revanche, bénéficier d’exemptions au coup par coup. Mais les règles d’hygiène et de distanciation devront valoir aussi pour l’espace privé où l’on ne pourra pas inviter plus de dix personnes chez soi et le cas échéant, veiller à ce qu’il soit possible de respecter les distances de sécurité. Et les autorités précisent que dans ce cas, il vaut toujours mieux inviter les gens dans un espace extérieur. Toutes ces règles pourront être assouplies selon les Länder qui, quoi qu’il en soit, ont aussi leur mot à dire.

Jean Luc Eluard

Image par artistlike de Pixabay