Dordogne : l’application « BioMétéo » sensibilise le public à la biodiversité locale

La Dordogne ne fait pas exception à l’extinction massive et mondiale des espèces animales et végétales*. Pour sensibiliser le grand public à la faune et à la flore locales, la Maison numérique de la biodiversité de Dordogne lance « BioMétéo », une application qui allie bulletins météo et infos sur les espèces sauvages qui nous entourent. Le point avec Cathy Prigent, cheffe du service milieux naturels et biodiversité du Département.

Cathy Prigent, cheffe du service des milieux naturels et de la biodiversité à la direction de l'environnement et du développement durable du Département de la Dordogne. ©https://jftremege.format.com/

Cathy Prigent, cheffe du service des milieux naturels et de la biodiversité à la direction de l’environnement et du développement durable du Département de la Dordogne. ©https://jftremege.format.com/

Quelle a été la motivation pour créer l’application « BioMétéo » ?

« En 2018, le Conseil départemental a fondé la Maison numérique de la biodiversité (voir encadré) pour sensibiliser les citoyens et les collectivités à la biodiversité, à sa reconquête. L’application BioMétéo a été conçue pour réunir des données locales sur la biodiversité et les mettre à la disposition des personnes qui ne s’y seraient pas forcément intéressées. Nous souhaitions susciter leur curiosité par le biais d’une pratique quotidienne. La météo s’est imposée à nous : tout le monde la consulte quotidiennement ou presque !

Le souci : les données publiques sur la biodiversité qui soient à la fois « ouvertes » et « liées entre elles » via leur description dans un langage universel (ou « linked open data ») ne sont pas très nombreuses. D’où l’idée, dans l’appli, d’utiliser les bases de données, fournies au bon format, fiables et sans cesse réactualisées du Muséum national d’histoire naturelle (« Taxref » du MNHN) et les cartes d’observations du projet scientifique international Global Biodiversity Information Facility (GBIF). Ce choix permet de croiser ces données, et notamment de les lier au lieu où l’on se trouve.

 

Cette espèce de libellule, baptisée agrion de Mercure (ou <em>Coenagrion mercuriale</em>) affectionne particulièrement la Dordone, où elle est bien présente. En revanche, elle est menacée au niveau national, d'où notre responsabilité de la conserver. ©CD24

Cette espèce de libellule, baptisée agrion de Mercure (ou Coenagrion mercuriale) affectionne particulièrement la Dordone, où elle est bien présente. En revanche, elle est menacée au niveau national, d’où notre responsabilité de la conserver. ©CD24

En quoi l’appli consiste-t-elle ?

Destinée à tous, elle donne la météo et des informations sur les espèces locales en faisant chaque jour un focus sur neuf espèces différentes, connues ou moins connues…Leur photo, leur présence locale et leur noms évocateurs, poétiques, saugrenus et parfois imprononçables, sont à découvrir : le faucon pèlerin (Falco peregrinus), la grenouille agile (Rana dalmatina), la cordulie splendide (Macromia splendens), la noctuelle nébuleuse (Polia nebulosa) et le longicorne à pointe épineuse (Pogonocherus hispidulus) sont de ceux-là…

Elle permet aussi de se tenir informé des dernières actualités locales en lien avec la biodiversité : agenda des sorties nature, conférences, appel à la science participative, migration des hirondelles…

Le gobemouche gris (ou <em>Musicapa striata</em>) vit dans les zones boisées de Dordogne et se nourrit d'insectes volants. Il n'est pas menacé, au grand bonheur des ornithophiles. ©CD24

Le gobemouche gris (ou Musicapa striata) vit dans les zones boisées de Dordogne et se nourrit d’insectes volants. Il n’est pas menacé, au grand bonheur des ornithophiles. ©CD24

Envisagez-vous des évolutions pour l’avenir ?

Nous allons d’abord prendre le temps d’enregistrer les retours des usagers pour l’améliorer. À terme, nous souhaitons lui ajouter des fonctionnalités et faire appel à des producteurs de données locaux. Il se peut que notre web application soit modifiée pour être utilisable dans d’autres régions, c’est facile à faire ! »

La Spiranthe d'automne (ou <em>Spiranthes spiralis</em>), plante à inflorescence en spirale caractéristique, appartient à la famille des orchidées, et se trouve elle aussi en Dordogne. Elle est menacée de disparition en Alsace, en Bourgogne et dans la région Centre de la France. ©CD24

La Spiranthe d’automne (ou Spiranthes spiralis), plante à inflorescence en spirale caractéristique, appartient à la famille des orchidées, et se trouve elle aussi en Dordogne. Elle est menacée de disparition en Alsace, en Bourgogne et dans la région Centre de la France. ©CD24

* Voir le premier rapport d’évaluation de la biodiversité planétaire publié en 2019 par l’IPBES (Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques), sorte de GIEC de la biodiversité.

La Maison numérique de la biodiversité Dordogne-Périgord : virtuelle mais bien active

En 2017, le Département de la Dordogne a été lauréat d’un appel à projet de l’Etat à l’attention des collectivités pour la reconquête de la biodiversité. Dans ce cadre et afin de sensibiliser les citoyens et collectivités à la protection de la biodiversité, le Département a créé la Maison numérique de la biodiversité.

Propos recueillis par
Florence Heimburger

Avec le soutien du Département de la Dordogne et du Périgord