Crise sanitaire : une infirmière témoigne de son quotidien dans une BD

Depuis l’arrivée de la Covid-19, les professionnels soignants sont encore davantage malmenés, pressurisés… Avec une illustratrice, Célia, infirmière, a décidé de témoigner dans une BD. Elle y montre l’inquiétude des soignants, leur fatigue, leur abattement certains jours, mais aussi la solidarité, le professionnalisme et les moments parfois drôles. Un récit fort, sincère et poignant

Infirmière de 27 ans dans un centre hospitalier du Sud-Est de la France, Célia vit la pandémie de l’intérieur depuis plus d’un an. Comme de nombreux médecins et soignants de son service, elle a attrapé la Covid-19 sur son lieu de travail.

En racontant quelques anecdotes de ses journées à une copine de rugby illustratrice, Mademoiselle Caroline, elle a décidé d’écrire une bande dessinée* dans laquelle elles décrivent l’envers du décor : le manque de matériel, de personnel et de lits, la crainte d’attraper le virus, les contaminations en cascade des soignants, la désorganisation de l’hôpital, la déshumanisation des liens avec les patients, le surmenage, les burn-outs, les paies au lance-pierre, les infirmières qui doivent elles-même mettre en bière les personnes décédées et sceller les cercueils pour éviter aux pompes funèbres et aux gendarmes de se contaminer!

Un récit sans concession et humain

Quand Célia, l'infirmière, rencontre Caroline, l'autrice de BD, cela donne un album témoignage plein de tendresse et d'humour, mais aussi d'ironie et d'abnégation.

Quand Célia, l’infirmière, rencontre Caroline, l’autrice de BD, cela donne un album témoignage plein de tendresse et d’humour, mais aussi d’ironie et d’abnégation.

« Ce qui m’a le plus marquée durant cette crise : constater, les premières semaines qui ont suivi l’apparition du virus que les soignants avaient peur, raconte la jeune-femme. Quand on est soignant, il n’est pas courant de craindre pour sa vie, on s’inquiète plutôt pour celle des autres. Devoir s’occuper de patients contagieux sans protection optimale amplifiait cette peur et notre colère liée au manque de matériel : masques, blouses, gants, gel… D’autre part, j’ai été choquée d’assister au décès de patients, esseulés, sans leur famille auprès d’eux. De voir des femmes accoucher le masque vissé au visage et sans leur partenaire… Tout cela est très traumatisant. »

Elle confesse : « En sous-effectifs et confrontées à un nombre croissant de cas, les équipes ont vu leur charge de travail augmenter significativement. La qualité des soins baissaient indubitablement… Et on arrivait à devoir accomplir toutes sortes de tâches… ». Comme le secrétariat médical, la déprogrammation/reprogrammation d’opérations, les repas, le ménage, en plus des soins… « Un dilemme permanent ! ».

Des soignants plus solidaires que jamais

Des situations d’autant plus dures à vivre qu’il n’y a alors plus de soupapes de décompression dans la vie quotidienne, plus aucun exutoire possible, déplore l’infirmière : finis le sport en club, les dîners entre amis, les restaurants, cinémas, théâtres, les voyages…

Épuisée comme tous ses collèges, Célia continue malgré tout à être « heureuse de [se] lever chaque matin », notamment grâce à l’esprit d’équipe, l’entraide entre soignants et sa spécialisation de puéricultrice qui la « sauve ». Tous sont soulagés de l’arrivée des vaccins, une bouffée d’oxygène pour eux ! « Mais il va falloir être encore très patient avant de retrouver la vie « d’avant », si tant est que cela soit possible. Cette crise marquera à jamais nos vies et ma carrière d’infirmière aussi », souligne l’autrice.

Florence Heimburger

*Le journal de Célia, infirmière au temps du Covid et autres récits de Mademoiselle Caroline & Célia, éd. Vuibert, 14,90 €.
Quand la crise de la Covid-19 est tombée sur l'hôpital, Célia, infirmière de 27 ans, a décidé de raconter son quotidien dans une BD avec l'illustratrice Mademoiselle Caroline. Paru en mai, leur ouvrage réussit à être drôle malgré les difficultés auxquelles les soignants ont été confrontés.

Quand la crise de la Covid-19 est tombée sur l’hôpital, Célia, infirmière de 27 ans (croquée à droite), a décidé de raconter son quotidien dans une BD avec l’illustratrice Mademoiselle Caroline (à gauche). Paru en mai 2021, leur ouvrage réussit à être drôle malgré les difficultés auxquelles les soignants ont été confrontés.