En Gironde, une crèche dans une résidence séniors favorise le lien intergénérationnel

En mai 2021, une micro-crèche a ouvert dans une résidence pour personnes âgées autonomes à Montussan, près de Bordeaux. Les bénéfices sont réciproques pour les deux générations aux âges extrêmes de la vie. Explications

 

En mai 2021, une crèche d’un nouveau genre a vu le jour en France, à Montussan (Gironde) : implantée dans une résidence séniors (du groupe Énéal), elle vise à reconnecter les générations. Elle a été cofondée par Pauline Faivre et Astrid Parmentier, suite à leur rencontre en 2018 au sein d’un Master HEC Entrepreneurs. Psychologue de formation, Pauline s’est aperçue que son grand-père, médecin à la retraite, allait mieux en retrouvant une utilité et des responsabilités dans son établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)…

Intéressée par le domaine de la petite enfance, Astrid, elle, s’était rendu compte que les douleurs arthrosiques de sa grand-mère s’envolaient au contact de ses petits-enfants. Actuellement en France, il manquerait au moins 200 000 places en crèche.

« Rompre l’isolement des séniors tout en éduquant les petits »

Partant de ces constats, les deux jeunes femmes ont décidé de créer « Tom & Josette », le premier réseau en France de micro-crèches intergénérationnelles. « Le but est de rompre l’isolement des séniors en leur faisant côtoyer des plus jeunes, et tout en bénéficiant de leur expérience pour éduquer les petits », résume Aymeric Lecomte, directeur commercial et marketing de Tom & Josette.

Implantée dans un espace éco-conçu labellisé « HQE » (haute qualité environnementale), la micro-crèche de Montussan accueille une dizaine d’enfants âgés de 10 semaines à 3 ans et demi. Elle recourt à la pédagogie Montessori, basée sur le travail individuel, la quête d’autonomie de l’enfant, des ateliers de motricité libre et des activités sensorielles…

Deux matinées par semaine, les séniors peuvent pousser les portes de la micro-crèche et participer aux activités proposées. Au programme : ateliers de jardinage dans le potager intergénérationnel, collages et coloriage avec les aînés, lecture d’histoires par les personnes âgées, comptines partagées…

Des atouts et un attachement réciproques

« Les personnes âgées retrouvent des repères dans leur journée et, surtout, en se sentant impliquées, goût à la vie, un élan de vie. Ils prennent à nouveau soin d’eux, apportent des gourmandises aux enfants, se déguisent pour carnaval, se lient d’affection avec certains petits… », racontent Nathalie Wiart, éducatrice de jeunes enfants et directrice de la crèche. « Certains bébés sont également très attachés à eux : ils pleurent quand les séniors s’en vont, hurlent de joie quand ils reviennent… Des liens se tissent », indique la spécialiste de la petite enfance.

Pour l’heure, trois micro-crèches « Tom & Josette » existent en France : à Montussan, Rennes et Albi. Sept autres devraient ouvrir cette année. Une dizaine de projets sont à l’étude en Nouvelle-Aquitaine, notamment à Fargues Saint-Hilaire, Mérignac, Eysines et Talence pour la Gironde. Les fondatrices de « Tom & Josette » espèrent implanter cent crèches en EHPAD, résidences pour séniors ou chez des bailleurs sociaux en France d’ici 2026.

Florence Heimburger