Volatilisée en 1937 lors de son tour du monde, Amélia Earhart demeure l’une des plus grandes énigmes de l’aviation. Mare Incognitum vous raconte :

Elle était l’une des plus grandes aviatrices de son temps, de surcroît à une époque ou les femmes étaient encore rares à fendre les nuages aux commandes des avions, technologie encore balbutiante. Elle fût la première femme à traverser l’atlantique en solitaire en 1932, exploit qui fera définitivement rentrer son nom dans la légende. Mais sa carrière prometteuse connut un tournant tragique en 1937, lorsqu’elle entreprit un tour du monde avec son navigateur Fred Noonan. Son avion était censé faire une étape indispensable sur l’île d’Howland, au milieu du pacifique, mais il n’y arrivera jamais. Amélia et son compère se sont tout simplement volatilisés au milieu de nulle part pour ne plus jamais réapparaitre. De nombreuses théories se sont succédées pour tenter d’expliquer cette disparition, aucune ne fera jamais consensus. Mais en 2024, le mystère sera peut-être percé. L’entreprise Deep Sea Vision affirme avoir localisé une épave correspondant à un Lockheed Electra 10E, le même que celui piloté par Earhart, dans une zone correspondant à l’itinéraire qu’était censé emprunter l’aviatrice. Mais à ce jour, rien n’est confirmé et les questions restent toujours aussi nombreuses …

Newsletter Curieux !
Recevez chaque semaine la newsletter qui démêle le vrai du faux et aiguise votre curiosité !