Une étude scientifique publiée mercredi dévoile que les médecins de l’Egypte antique ont tenté de soigner des tumeurs cancéreuses. Et ce par des interventions chirurgicales sur des crânes. Une découverte incroyable permise par les techniques modernes d’imagerie. Explications

Le cancer est souvent considéré comme le mal de notre siècle. Pourtant, des scientifiques viennent de découvrir qu’il y a 4000 ans les Egyptiens pratiquaient des interventions chirurgicales contre cette maladie. Voici une nouvelle preuve des avancées considérables de l’Egypte antique dans nombre de domaines.

Cette découverte a été permise par l’analyse de deux crânes des collections de l’université de Cambridge vieux de 2500 et 4000 ans. Le plus vieux présente des métastases visibles sur le crâne et le second une grosse lésion osseuse certainement due à une tumeur. Mais grâce à des analyses permises par la microtomographie aux rayons X, les scientifiques ont identifié des coupes réalisées nettement dévoilant des interventions chirurgicales sur ces tumeurs.

Des incisions réalisées avec « une sorte de scalpel »

L’un des auteurs de l’étude publiée ce mercredi 29 mai 2024 dans Frontiers in Medicine, Edgard Camarós de l’Université Saint-Jacques de Compostelle explique dans une interview donnée à El Correo gallego que ces incisions ont été réalisés « avec une sorte d’instrument métallique très tranchant, qui est peut-être une sorte de scalpel ou de scalpel de l’époque, ils ont fait une série d’incisions et la marque a été laissée sur l’os, ce qui indique qu’ils agissaient peut-être sur cette tumeur, soit pour l’enlever, soit pour la drainer. »

Cette intervention médicale oncologique est considérée comme historique aux deux sens du terme pour les scientifiques. Une date importante pour l’histoire de la médecine.

Le chirurgien oncologue Albert Isidro, spécialisé en égyptologie précise dans un communiqué accompagnant la sortie de l’étude : « Il semble que les anciens Égyptiens aient effectué une sorte d’intervention chirurgicale liée à la présence de cellules cancéreuses, prouvant que la médecine égyptienne ancienne menait également des traitements expérimentaux ou des explorations médicales en relation avec le cancer ».

En revanche, leurs analyses ne permettent pas de dire si l’intervention chirurgicale a eu lieu avant la mort pour tenter de soigner le patient ou bien après la mort pour mieux connaître ces tumeurs.

Le cancer touche les humains depuis des milliers d’années

Edgard Camarós rappelle que le cancer n’est pas une maladie moderne mais qu’elle a toujours accompagné les humains et était certainement présente même chez les dinosaures…

Les scientifiques concluent dans leur publication que « la preuve d’un comportement bienveillant et de pratiques chirurgicales reste une frontière scientifique difficile en paléopathologie, et les cas discutés ici illustrent cette frontière dans notre compréhension des pratiques médicales et de soins de santé dans l’Égypte ancienne ».

Alexandre Marsat

Newsletter Curieux !
Recevez chaque semaine la newsletter qui démêle le vrai du faux et aiguise votre curiosité !