Pourquoi l’odeur de l’ail est-elle persistante ?

C’est la bête noire du repas de midi. « Surtout pas d’ail ! » Pas question de garder son odeur pour toute l’après-midi. Car l’ail, si apprécié par les cuisiniers pour ses nombreux avantages gustatifs, l’est bien moins pour l’haleine ou encore les doigts. À tel point que même les vampires fuient devant lui

Tout commence en cuisine, où celui ou celle qui va le manipuler risque aussi d’hériter d’une odeur bien persistante. Le cuistot coupe l’ail à ses extrémités en deux. Pire, il va le hacher. D’ailleurs, pour profiter de ses vertus culinaires, il est préférable de l’écraser. Or, c’est la pire chose pour la diffusion de son odeur. C’est là que le procédé chimique néfaste à notre haleine et rendant l’odeur persistante va se produire. Coupé, l’alliinase, qui fait tout le secret du goût de l’ail, va se libérer. Une réaction chimique en entraînant une autre, l’alliinase va finir par donner différents composés, dont le sulfure de
méthyl allyle. Bref, une odeur soufrée pas vraiment recherchée. Son seul nom est à craindre, et notre corps a du mal à le dégrader et à s’en débarrasser. Il prend alors tout loisir à s’exhumer par notre haleine et à rester sur nos mains. Et ce pervers sulfure de méthyl allyle en profite pour sortir par tous les pores de notre corps. Littéralement.

En effet, si la mauvaise haleine est la plus redoutée, cette odeur s’évacue encore par notre peau via la transpiration, et aussi par l’urine. Mais l’ail est si utile en cuisine qu’on lui cherche d’autres vertus pour sauver sa réputation. Le premier argument mis en avant par ses défenseurs sont ses effets contre l’hypertension et donc, par extension, ses bienfaits pour le cœur ; ou encore la circulation sanguine.

Alors, optons pour les remèdes de grand-mère. En cuisine, retirez le germe qui se trouve au cœur de la gousse. Puis, pour l’odeur sur les mains, frottez-les avec du citron. Mains sensibles s’abstenir : vous devrez attendre vingt-quatre heures, le temps que la mauvaise molécule disparaisse d’elle-même.

Pour l’haleine, si vous croquez des grains de café, vous chasserez une mauvaise odeur pour la remplacer par une odeur moins redoutée. L’ail peut alors demeurer en bonne place dans la cuisine.