Si les séismes ne sont pas anticipables, quels moyens mettre en œuvre pour protéger les populations ? Quentin vous explique plus en détail :

Si les failles sismiques sont abondamment surveillées, leur entrée en activité n’en reste pas moins impossible à anticiper. Dès lors, la seule solution qu’il reste afin de protéger les populations reste l’amélioration des systèmes d’information. Plus tôt les populations se mettent à l’abri, mieux elles seront préservées des risques du séisme. En clair, il existe un laps de temps entre le moment où les ondes partent de l’épicentre, et le moment où elles atteignent les populations. Ce laps de temps est exploité par les scientifiques afin d’alerter les personnes et leur permettre de se mettre à l’abri dans les temps.

Pour en savoir plus, vous pouvez retrouvez l’article complet par Alexandrine Civard-Racinais :

Avec le soutien du Ministère de la Culture

Newsletter Curieux !
Recevez chaque semaine la newsletter qui démêle le vrai du faux et aiguise votre curiosité !