Des actus (positives) : Des plantes poussent dans du sol lunaire ; Une araignée passe 30 minutes sous l’eau

Si vous avez raté les infos scientifiques les plus marquantes ou étonnantes, Curieux.live vous offre une séance de rattrapage

1- Des plantes poussent dans du sol lunaire

Depuis les différents confinements, les Français se sont mis massivement à jardiner et à réaliser un potager. Les astrophysiciens ont décidé d’aller encore plus loin : ils font pousser des plantes dans du sol lunaire ! Et cela marche. Pour les moins concentrés d’entre vous, il est bien écrit « dans du sol » et non sur la Lune !

Le dernier homme à avoir posé pied sur la Lune étant Eugene Cernan, il y a 50 ans. Mais les douze astronautes qui ont foulé la Lune ont ramené dans leurs bagages du sol lunaire à la Nasa. C’est donc des scientifiques américains qui ont mis des graines à germer dans quelques grammes de régolithe, la roche lunaire. Sophie Bécherel de France Inter explique : « Dans chaque pot empli de « terreau lunaire », ils ont déposé une graine d’arabidopsis thaliana ou « Arabette des dames » (de la même famille que le cresson, bien qu’elle soit non comestible), une plante modèle de laboratoire. Très étudiée depuis des décennies, elle pousse facilement notamment dans des environnements jugés hostiles ».

Si les plantes se sont moins développées après 20 jours, c’est dû à la pauvreté du régolithe en question (voir l’étude ici) mais un substrat plus riche pourrait être collecté avec la mission Artémis qui prévoit de revenir sur la Lune. Le programme Artémis souhaite installer des colonies humaines.

2- Une araignée passe 30 minutes sous l’eau sans se noyer

Arachnophobe s’abstenir. Les plus craintifs d’entre nous n’hésitent pas à asperger d’eau les araignées quand ils en découvrent dans leur baignoire. C’est non seulement une bêtise pour la biodiversité mais c’est aussi très inefficace car les araignées savent respirer sous l’eau pour sauver leur peau. Et cela pas seulement pendant quelques secondes d’apnée : des scientifiques viennent d’observer une araignée qui a passé trente minutes sous l’eau.

Cette araignée est une Trechalea extensa. Une araignée de 14 centimètres pattes étendues qui a pour habitude de se mettre à l’eau pour attraper des proies sans y passer plus de temps que la capture. A la vue des scientifiques qui l’observaient, l’araignée a plongé dans l’eau comme pour leur échapper et elle est restée immobile. Les chercheurs ont publié dans la revue scientifique Ethology le résultat de leur découverte. Ils émettent une hypothèse pour expliquer la capacité de cette araignée à l’apnée longue en mettant en avant « certaines adaptations morphologiques qui peuvent potentiellement aider à contrebalancer ces coûts et permettre un comportement anti-prédateur sous-marin, en particulier la capacité des poils cuticulaires à fournir une surface hydrophobe, permettant la formation d’un plastron qui, à son tour, peut faciliter la fonction respiratoire et réduire la perte de chaleur. »

Ce n’est plus la peine de tenter de noyer la bête velue mais invitez-la à visiter une autre pièce de votre maison. En espérant que vous n’êtes pas arachnophobe, c’est aussi une bonne manière de se débarrasser des moustiques qui font leur arrivée.

Alexandre Marsat